• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Troubles métaboliques

Grossesse : faire de l’exercice réduit les risques de diabète pour le bébé

Avoir un mode de vie sédentaire lorsque l’on est enceinte peut prédisposer l’enfant à naître à développer un diabète de type 2 plus tard dans la vie. En clair, durant la grossesse, il est essentiel de pratiquer une activité physique adaptée.

Grossesse : faire de l’exercice réduit les risques de diabète pour le bébé fizkes/iStock


  • Publié le 26.05.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Quelle que soit l’activité physique ou sportive pratiquée, son intensité doit être modérée durant la grossesse. La durée moyenne des séances doit être de 20 à 50 minutes.
  • La fréquence est de 3 à 5 séances par semaine.

Être active durant la grossesse, c’est bénéfique à la femme et au nourrisson. Chez la future maman, la pratique d’un sport permet de contrôler la prise de poids, diminuer les douleurs lombaires, prévenir les fuites urinaires ou encore améliorer la circulation veineuse. Chez l’enfant à naître, l’activité physique de la mère permet de favoriser son neuro-développement. D’après une récente étude parue dans la revue Diabetes, l’exercice pendant la grossesse peut également améliorer la santé métabolique du bébé.

La protéine SOD3 diminue les risques de troubles métaboliques chez l’enfant à naître

Dans de précédents travaux, les chercheurs de la Harvard Medical School aux États-Unis avaient indiqué que le sport pratiqué par la femme enceinte induisait le placenta à sécréter la protéine clé SOD3, qui joue un rôle fondamental dans la réduction des niveaux de l'oxygène. Dans ces nouvelles recherches, les scientifiques ont précisé l’impact de cette protéine sur la santé métabolique de l’enfant. Ils ont mené leur étude auprès de souris.

Selon les auteurs, le SOD3 inhibe les anomalies induites par un régime alimentaire riche en graisses dans le métabolisme du glucose de la progéniture des rongeurs. En clair, cette protéine secrétée par le placenta lors d’une activité physique permet de réduire les risques de diabète. "L'exercice pratiqué par la mère régule un système épigénétique multicomposant dans le foie du fœtus, ce qui entraîne la transmission des bienfaits de l'exercice à la progéniture", peut-on lire dans l’étude.

Quelles activités sportives est-il possible de pratiquer durant la grossesse ?

Durant la grossesse, la future maman doit continuer à bouger, c’est-à-dire marcher, jardiner ou encore faire les courses. D'après le ministère des Sports, si elle est peu ou pas active, la femme enceinte peut faire de la natation, de la marche nordique, du pilates, de la gymnastique douce ou du yoga prénatal. Si la patiente pratique déjà une activité physique ou sportive, elle peut la poursuivre sans rechercher de performance au premier trimestre. Au deuxième trimestre, elle doit éviter la compétition, les activités intenses et les sports de contact. Au dernier trimestre, la future maman doit privilégier la marche, la gymnastique en milieu aquatique ou la natation. "Dans les deux cas, on peut ajouter un entraînement musculaire du plancher pelvien", peut-on lire dans le guide du ministère.

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES