• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Régimes

Jeûne intermittent : permet-il vraiment de perdre du poids ?

Contrairement aux idées reçues, manger uniquement à certaines périodes de la journée ne permet pas de perdre plus de poids qu’un régime "classique", basé sur la baisse des apports caloriques.

Jeûne intermittent : permet-il vraiment de perdre du poids ? Tetiana Kreminska/istock


  • Publié le 23.04.2022 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le jeûne à visée thérapeutique serait apparu au cours des années 1950.
  • Des études précédentes ont montré que le jeûne intermittent pouvait permettre une perte de poids et une amélioration de certains indicateurs.
  • En 2016, plus de 650 millions de personnes souffraient d’obésité dans le monde.

Le jeûne intermittent est devenu populaire il y a quelques années. Ce serait une méthode efficace pour perdre du poids. Elle repose sur un principe simple : les repas doivent être concentrés sur une période précise de la journée. Par exemple, le dernier repas est terminé à 20h et le suivant démarre à midi le jour d’après, en somme, la personne jeûne pendant 16 heures et peut manger durant les huit autres heures. Mais selon une équipe de chercheurs chinois, cette technique ne serait pas plus efficace que les méthodes classiques pour perdre du poids. Dans le New England Journal of Medicine, ils présentent les résultats d’une étude comparative sur le jeûne intermittent et la restriction calorique. 

Une alimentation modifiée pendant un an

Pendant un an, cette équipe scientifique a suivi 139 personnes atteintes d’obésité, toutes volontaires pour participer à l’étude. Les chercheurs leur ont demandé de restreindre leur apport calorique : il devait être compris entre 1 500 et 1 800 calories par jour pour les hommes, et entre 1 200 et 1 500 calories par jour pour les femmes. Ensuite, les participants ont été répartis en deux groupes : le premier pouvait prendre ses repas n’importe quand, le second pouvait manger uniquement entre 8 et 16 heures. Tout au long de l’étude, les participants ont noté ce qu’ils mangeaient et pris des photos. En parallèle, les scientifiques suivaient leur état de santé, et enregistraient leur perte de poids. 

Des effets liés à la restriction calorique 

Au bout d’un an, tous les participants ont perdu du poids : entre 6,4 et 8,2 kilos en moyenne. Selon les chercheurs, le jeûne intermittent n’a permis aucune amélioration par rapport à un régime classique : les participants ayant adopté ce mode d’alimentation n’ont pas perdu plus de poids, et aucun autre indicateur lié au poids (tour de taille ou indice de masse corporelle) n’avait diminué. Le taux de graisse corporelle, la résistance à l’insuline ou encore la pression sanguine ne se sont pas améliorés davantage. "Nos données suggèrent que la restriction calorique explique en grand partie les effets du jeûne intermittent", concluent les auteurs. 

Une discipline bénéfique pour la perte de poids ? 

Interrogé par CNN, le Dr David Katz, spécialiste en nutrition, estime que "restreindre le temps plutôt que les calories ne modifie pas le métabolisme par magie, c’est plutôt une forme de discipline qui aide à contrôler les calories". Avant toute chose, il recommande d’améliorer la qualité de l’alimentation, en mangeant par exemple des aliments complets, et ensuite, le contrôle des quantités suivra naturellement. "Un régime composé principalement d'aliments végétaux complets et sains est intrinsèquement rassasiant et à faible teneur calorique", estime-t-il. Dans tous les cas, il est recommandé de consulter un spécialiste avant de changer radicalement son alimentation. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES