• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Venin

Après la morsure d'une veuve noire, il a failli perdre son pénis !

Un ouvrier Irlandais a été admis à l’hôpital durant plusieurs jours après que son pénis a été mordu par une veuve noire pendant son sommeil. Le patient avait peur de perdre son organe sexuel.

Après la morsure d'une veuve noire, il a failli perdre son pénis ! spotwin/iStock


  • Publié le 14.03.2022 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les morsures de veuves noires entraînent habituellement une sensation de piqûre immédiate et intense. Dans l'heure suivant l'envenimation, on peut noter une douleur locale, une transpiration et une rougeur au niveau de la piqûre.

Le 7 janvier, Fergus Farrelly, âgé de 26 ans, s’est réveillé avec une bosse douloureuse de la taille d’une bille sur son pénis. Trois jours après, le jeune homme, originaire de Shercock dans le comté de Cavan en Irlande, a constaté que la bosse était devenue violette et faisait la taille d’une balle de golf. "J'avais l'impression que la douleur me brûlait. Je n'avais aucune idée de ce que c'était", a-t-il raconté Daily Mail. Le jour même, le vingtenaire s’est ainsi rendu à l’hôpital.

Quelques heures après avoir été admis aux urgences, la bosse a éclaté. Pour atténuer la douleur, les médecins ont prescrit plusieurs médicaments au patient. Les professionnels de santé lui ont ensuite fait faire une batterie d’examens. "Ils n'arrêtaient pas d'entrer et de sortir pour réaliser des prélèvements. J'étais allongé dans mon lit, je ne pouvais même pas marcher ou bouger", s’est souvenu le jeune homme. Les résultats de son analyse sanguine ont révélé que les échantillons contenaient le venin d’une veuve noire.

"J'étais convaincu que j'allais perdre mon pénis"

"J'étais convaincu que j'allais perdre mon pénis. Les médecins n'avaient jamais vu de morsure à cet endroit. J'étais donc très inquiet", a confié l’ouvrier. Le patient est resté quatre jours à l’hôpital. Les professionnels de santé ont mis des pansements pour protéger sa plaie et il a bénéficié d’une perfusion d’antibiotiques pour éviter une infection. "On m'a dit que j'aurais fini par mourir si la bosse n'avait pas éclaté à l'hôpital, car elle se serait probablement infectée. Ils ont dit que le venin aurait pu se répandre et empoisonner mon système sanguin", a déclaré Fergus Farrelly.

L’Irlandais est ensuite sorti de l’établissement de santé. "La douleur ne s'est pas vraiment atténuée durant la semaine où j’étais chez moi", a-t-il indiqué. Le patient a dû prendre cinq comprimés par jour pendant un mois. "Maintenant, je suis guéri et je trouve cela un peu drôle mais aussi effrayant, je n'avais aucune idée des dégâts que pouvaient faire les araignées", a spécifié le jeune homme, qui a désormais une cicatrice de deux centimètres sur le pénis.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES