• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Séniors

Exercice physique et santé cardiaque : il n’est jamais trop tard !

À 70 ans, faire vingt minutes d’activité physique quotidienne peut prévenir l’apparition de certaines maladies cardiaques. 

Exercice physique et santé cardiaque : il n’est jamais trop tard ! Aja Koska/istock


  • Publié le 22.02.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les auteurs précisent que l'évaluation de l'activité physique était subjective.
  • Selon eux, le "mouvement est un médicament".
  • 20 minutes est un minimum idéal pour avoir les meilleurs bénéfices.

Mieux vaut tard que jamais. Pour notre santé, il n’est jamais trop tard pour bouger. Selon une étude parue dans la revue Heart, du British Medical Journal, une vingtaine de minutes d’activité physique, d’intensité modérée à intense, permet de réduire le risque de maladie cardiaque dans les années suivantes. 

Une étude italienne 

Depuis longtemps, il est admis que l’activité physique est associée à un risque plus faible de maladies cardiovasculaires et à une vie plus longue. Mais peu d’études se sont intéressés aux effets de l’exercice physique, lorsqu’il est pratiqué par des personnes âgées, sur la prévention des pathologies cardiaques. Les scientifiques, de l’université de Padoue en Italie, se sont basés sur les données de plus de 3 000 Italiens, âgés de 65 ans au minimum. Elles ont été récoltées entre 1995 et 2018. Les chercheurs se sont intéressés à l’état de santé des participants, et à son évolution, ainsi qu’à leur niveau d’activité physique. Les changements dans leurs habitudes sportives ont été évalués par les chercheurs. 

70 ans, un âge charnière 

Au cours de l’étude, 1037 nouveaux diagnostics de maladie cardiaque, d'insuffisance cardiaque et d'accident vasculaire cérébral ont été posés parmi les participants à l’étude. L'augmentation du niveau d'activité physique et le maintien d'un mode de vie actif au fil du temps étaient associés à des risques plus faibles de maladies cardiovasculaires et de décès chez les hommes et les femmes. La plus forte réduction du risque a été observée pour les maladies coronariennes et d'insuffisance cardiaque à un âge avancé. Aucune association significative entre l'activité physique et l'AVC n'a été observée. Selon les conclusions des chercheurs, les plus grands bénéfices semblent se produire à l'âge de 70 ans, "ce qui suggère que l'amélioration de l'activité physique plus tôt dans la vieillesse pourrait avoir le plus d’impact", estiment les auteurs. La plus forte réduction des maladies cardiaques et de l'insuffisance cardiaque était constatée avec une durée d’activité physique comprise entre 20 et 40 minutes par jour, avec une intensité modérée à importante.

Promouvoir le sport pour les personnes âgées 

Cette étude est uniquement observationnelle, et les scientifiques ne peuvent pas établir de lien de cause à effet. Mais ils estiment que l’activité physique peut "ralentir le processus d'athérosclérose grâce à un meilleur contrôle de la pression artérielle, de la glycémie et du profil lipidique". Les auteurs recommandent la mise en place de politiques de santé publique pour la promotion de l’activité physique chez les personnes âgées. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES