• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Boisson calorique

Bière : au-delà de cette quantité, vous pouvez prendre du poids

Rien de tel qu'une petite bière pour se désaltérer quand il fait chaud. Attention cependant, en plus des effets néfastes de l'alcool, cette boisson peut faire prendre du poids. 

Bière : au-delà de cette quantité, vous pouvez prendre du poids Wasan Tita/istock

  • Publié le 15.07.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La bière est composée d’eau principalement, mais aussi de nutriments comme les acides aminés, les minéraux ou les vitamines.
  • En Europe, la consommation moyenne de bière était de 72 litres par habitant en 2018.
  • Selon Santé Publique France, 23,6% des personnes de 18-75 ans dépassaient les repères de consommation en 2017.

Alcool et perte de poids ne font pas bon ménage. Composé en grande partie de sucre, le breuvage pèse sur la balance. Une équipe de recherche espagnole a trouvé une manière de limiter les dégâts : dans la revue spécialisée Nutrients, ils expliquent qu’il existe une quantité limite, au-dessous de laquelle la bière ne fait pas grossir. Leur étude a été réalisée grâce à l’analyse de six recherches sur les effets de l’alcool sur la santé, parue entre 2007 et 2020. 

La bière serait-elle bonne pour la santé ? 

D’après leurs conclusions, une consommation modérée de bière, soit un verre par jour pour les femmes, et un à deux verres par jour pour les hommes, est associée à une diminution des risques cardiovasculaires et de la mortalité. Pour les hommes, cela diminue aussi le risque de diabète et de fragilité osseuse.

Par contre, la bière a des effets sur le poids et le tour de taille, en particulier chez les hommes. Sous les 500 millilitres par jour, soit une pinte de bière, la boisson alcoolisée ne ferait toutefois pas grossir. Une étude menée pendant quatre semaines auprès d’hommes et de femmes atteints d’obésité a démontré que la consommation d’un demi ou d’une pinte de bière par jour n’a pas eu de conséquences sur leur poids. 

Les effets néfastes du binge drinking 

À partir de six verres par soirée/évènement, l’Organisation mondiale de la santé parle de "binge drinking". Les chercheurs espagnols confirment les effets négatifs de ce mode de consommation : elle provoque une hausse du risque de troubles cardio-vasculaires et de la mortalité. "La consommation de quantités modérées d’alcool doit toujours être envisagée selon le mode de vie méditerranéen, c'est-à-dire bues au cours d’un repas", rappellent les auteurs de cette étude.

Des études contradictoires

Si, pour ces chercheurs, la modération est associée à des effets positifs pour la santé, d’autres scientifiques pensent le contraire. En juin 2020, une étude canadienne a démontré que même une consommation d’alcool modérée augmente les risques de problèmes de santé. Ses auteurs ont constaté que plus de 50% des cancers lié à l’alcool surviennent chez des buveurs modérés. En 2019, Santé Publique France et l’Institut national du cancer ont mis à jour les recommandations concernant l’alcool : il ne faut pas dépasser deux verres par jour, et ne pas boire tous les jours !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité