Publicité

QUESTION D'ACTU

Jusqu'à 17%

Axel Kahn dénonce les bières ultra-fortes : « Une stratégie faisant tomber les jeunes dans l'alcoolisme »

Récemment nommé président de la Ligue nationale contre le Cancer, Axel Kahn lance l'alerte sur les dangers que représentent, selon lui, les bières très alcoolisées. Il plaide pour une règlementation plus stricte, voire pour leur interdiction.

Axel Kahn dénonce les bières ultra-fortes : « Une stratégie faisant tomber les jeunes dans l'alcoolisme » ichz/iStock

  • Publié 01.10.2019 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Elles s’appellent "Eagle", "Cyclone" ou "Mega Demon" et trônent au milieu des autres bières sur les étals des supermarchés et des superettes. À cela près que ces boissons vendues sous forme de cannette affichent des taux d’alcool bien supérieurs à la moyenne : entre 14% et 16,8%. Soit l’équivalent, pour une canette de 50 cl, de la totalité d’une bouteille de vin à 12,5% ou de 16,8 cl d’un cognac à 40%.

Inadmissible pour le généticien Axel Kahn, nouveau président de la Ligue contre le Cancer. Dans un entretien accordé au Parisien lundi 30 septembre, il accuse ces boissons très alcoolisées d’être un "piège tendu à la jeunesse" pointe la responsabilité des autorités qui n’ont pour l’heure pris aucune mesure pour en réduire l’accès. 

Des bières qui ciblent particulièrement les jeunes

Quelle est la particularité de ces boissons ? "Alors que la majorité des bières pèsent entre 4,5% pour les bières blanches jusqu'à 7-8% pour des bières brunes, il s'agit ici de bières faisant plus de 12% et allant jusqu'à près de 17%. C'est une source considérable d'alcool", nous explique le Dr Axel Kahn. Le problème de ces bières est aussi leur accessibilité. "Elles sont vendues dans des canettes de 500 ml, parfois pour moins de 3 euros. C'est la raison pour laquelle les gens de la rue utilisent cette forme d'accès à l'alcool."

Selon le président de la Ligue contre le Cancer, la responsabilité est d'abord celle des industriels de l'alcool. Ces bières attirent l’œil des adolescents et des jeunes adultes grâce à "leur packaging flashy qui emprunte à l'univers graphique des mangas et des jeux vidéo". "C'est une stratégie qui a pour but de faire tomber les jeunes dans l'alcoolisme en leur laissant croire que ce n'est pas grave car ils n'ont bu qu'une bière, alors que c'est une forte dose d'alcool qui peut être suivie d'une dépendance et de toutes les complications qui y sont liées, à commencer par le cancer", dénonce le président de la Ligue. 

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) l’alcool est aujourd’hui en France la deuxième cause évitable de mortalité par cancer (tous cancers confondus), juste après le tabac. "L'alcoolisme est responsable en France de 41 000 morts et de 30 000 cancers, dont 15 000 morts par cancer, parmi lesquels les cancers de la bouche et de la gorge, du pancréas, de l'oesophage, du sein, du colon, du rectum et bien sûr du foie", rappelle Axel Kahn.

"Un piège redoutable pour la santé publique"

Mais la responsabilité incombe aussi, selon le généticien, aux autorités sanitaires qui n'ont jusqu'alors pas pris mesure de l'ampleur de ce problème, en particulier chez les jeunes. "Le problème des addictions cancérigènes comme le tabac, l'alcool ou l'obésité est qu'il est beaucoup plus facile de ne pas y tomber que d'en sortir. Plus vous attirez les jeunes vers le tabac, les alcools forts ou la malbouffe, plus vous risquez que les adultes qu'ils deviendront soient prédisposés à avoir des cancers. Et, par conséquent, plus il s'agit d'un piège redoutable pour la santé publique et d'un manque de protection des jeunes de la part des pouvoirs publics."

Que recommandent Axel Kahn et la Ligue contre le Cancer pour mettre un terme à ce fléau ? Parmi les pistes avancées, celle d’interdire la vente de bière n’utilisant pas les procédés traditionnels de brassage ou, au moins, de leur interdire l’appellation "bière". Axel Kahn recommande aussi "d’augmenter très fortement la taxe en fonction du grammage d’alcool de sorte que ces canettes affichent un prix dissuasif", comme c'est déjà le cas avec les paquets de cigarettes. "Nous conseillons aussi d'aller vers la canette banalisée comme on fait des paquets de cigarette neutres. Et enfin, lorsque ces bières atteignent un certain degré d'alcool, de les interdire totalement".

Pour discuter de ces éventuelles mesures, la Ligue contre le Cancer a demandé un rendez-vous au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité