• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Mélange des vaccins : gare aux effets secondaires

Les vaccinés qui ont reçu un produit différent lors de la deuxième injection ont ressenti des effets secondaires plus intenses à court terme, notamment de la fièvre, de la fatigue ou encore des douleurs musculaires.

Mélange des vaccins : gare aux effets secondaires Moonhonor/iStock

  • Publié le 17.05.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En France, plus de 500 000 patients de moins de 55 ans ont reçu AstraZeneca et doivent recevoir du Pfizer ou Moderna en deuxième dose.
  • Les effets secondaires sont plus intenses mais ne nécessitent pas d'hospitalisation et ne durent pas plus de 48 heures.

À mesure que la vaccination progresse, les connaissances s’affinent. Une étude britannique, dont les résultats préliminaires ont été présentés le 12 mai dernier dans la revue The Lancet, s’est penchée sur les conséquences d’une vaccination avec deux injections de produits différents. Celle-ci révèle qu’à court terme les effets secondaires ressentis par les patients sont plus intenses, ces derniers témoignant plus de fatigue, de fièvre, de douleurs musculaires ou encore de maux de tête. Les résultats définitifs sont attendus pour le mois de juin.

En France, plus de 500 000 patients concernés

En France, recevoir deux injections de deux produits différents concerne les personnes de moins de 55 ans qui ont reçu AstraZeneca en première dose. Pour ces patients, la deuxième dose doit contenir un vaccin à ARN messager, Pfizer ou Moderna. Cette recommandation de la Haute autorité de santé (HAS) date du 9 avril dernier et fait suite à la remontée de cas de thromboses chez plusieurs personnes. L'utilisation du vaccin d'AstraZeneca a été un temps suspendue avant de reprendre avec un astérisque : ce produit est désormais réservé aux plus de 55 ans. Entre-temps, plus de 500 000 patients de moins de 55 ans qui l'ont reçu en première dose doivent donc recevoir du Pfizer ou Moderna en deuxième dose.

Des chercheurs de l’université d’Oxford ont disséqué les symptômes de 830 volontaires vaccinés entre février et mars. Ils ont comparé quatre groupes parmi les participants en fonction des injections reçues : deux doses d'AstraZeneca, deux doses de Pfizer, une dose d'AstraZeneca puis du Pfizer et une dose de Pfizer puis de l'AstraZeneca. Pour obtenir les résultats, ils ont compilé les résultats de trois prises de sang avec les symptômes déclarés par les patients.

Des réactions qui ne durent pas plus de 48 heures 

Les premiers résultats des chercheurs sont unanimes : les effets secondaires ressentis sont plus intenses pour ceux qui ont reçu deux produits différents. Dans le détail, 34 % des 110 receveurs d’AstraZeneca en première dose et Pfizer en rappel disent ressentir de la fièvre, contre seulement 10 % des 112 receveurs d’AstraZeneca uniquement. Concernant ceux qui ont reçu une première injection du Pfizer et d’AstraZeneca en rappel, cela a été encore plus marqué. “Des augmentations similaires ont été observées pour les frissons, la fatigue, les maux de tête, les malaises et les douleurs articulaires ou musculaires”, ont ajouté les chercheurs.

Les résultats indiquent qu’il n’y a pas de raison de céder à la panique et que les symptômes ne durent pas et se résorbent dans les 48 heures. “Il n'y a pas eu d'hospitalisation en raison de symptômes sollicités, et la majeure partie de cette augmentation de la réactogénicité (réponse immunologique excessive à un vaccin, NDLR) a été observée dans les 48 heures suivant l’immunisation”, ont tenu à préciser les chercheurs.

Mais tous les participants à l’étude avaient plus de 50 ans et “une réactogénicité pourrait être plus élevée dans les groupes d'âge plus jeunes”, estiment les scientifiques. Malgré tout, ces premiers résultats sont rassurants. “Quoi qu'il en soit, il est a été constaté que tous les symptômes de réactogénicité ont été de courte durée et que les données limitées d'hématologie et de biochimie disponibles n'étaient pas préoccupantes”, ont-ils conclu.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité