• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Malformation de Chiari

Les malformations cérébrales sont inscrites dans nos gènes

La malformation de Chiari est une maladie cérébrale qui touche principalement les enfants mais qui n’est que rarement détectée. Son origine pourrait provenir de deux gènes héréditaires qui auraient muté.

Les malformations cérébrales sont inscrites dans nos gènes iStockphoto.com/Designer491

  • Publié le 30.12.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La malformation de Chiari est suspectée lorsqu'un enfant à une tête plus grosse que 95% des enfants de son âge.
  • Cette malformation peut passer inaperçue et ne jamais rien déclencher.
  • La malformation de Chiari peut être héréditaire et toucher les deux gènes, dont un responsable de la taille du cerveau.

Posséder une malformation cérébrale peut passer inaperçue. La malformation de Chiari est une maladie cérébrale qui touche environ principalement les enfants mais qui la plupart du temps, ne se déclenchent jamais. Toutefois, chez environ un enfant sur dix, la maladie provoque des maux de tête, des douleurs au cou, des troubles de l'audition, de la vision et de l'équilibre, ou d'autres symptômes neurologiques. Des chercheurs de l’université de Washington (Etats-Unis) ont montré que la malformation de Chiari peut être causée par des variations de deux gènes impliqués dans le développement du cerveau. Les résultats de leur étude sont parus le 21 décembre 2020 dans l’American Journal of Human Genetics.

Une tête plus grosse que la moyenne

La malformation de Chiari s’accompagne souvent d’une syringomyélie, c’est-à-dire la formation d’une cavité remplie de liquide au niveau de la moelle épinière. Selon cette étude, les enfants ayant une tête exceptionnellement grosse (95% plus grosse que celle d’enfant du même âge) ont quatre fois plus de chances de recevoir un diagnostic de malformation de Chiari que ceux ayant une circonférence crânienne normale.

Pour identifier les gènes qui causent la malformation de Chiari, les chercheurs ont séquencé tous les gènes de 668 personnes atteintes, ainsi que ceux de 232 membres de leur famille. Parmi ces parents, 76 souffraient également de la malformation Chiari et 156 n'étaient pas affectés. Grâce à ce séquençage, il a été possible de comprendre que les personnes atteintes de la malformation de Chiari étaient significativement plus susceptibles de porter des mutations dans une famille de gènes connus sous le nom de gènes chromodomaines.

Plusieurs des mutations étaient de novo, c’est-à-dire que la mutation s'était produite pendant le développement du fœtus et qu’elle n'était pas présente chez ses proches. En particulier, les gènes de chromodomaine CHD3 et CHD8 comprenaient de nombreuses variantes associées à la malformation. En particulier, c’est le gène CHD8 qui est responsable de la taille du cerveau. Lorsque les chercheurs ont inactivé une copie du gène CHD8 chez le poisson zèbres, les animaux ont développé des cerveaux exceptionnellement gros, sans changement de la taille globale de leur corps.

Il y a un risque accru de malformations de Chiari au sein des familles, ce qui suggère un fondement génétique, mais personne n'avait vraiment identifié un gène causal, souligne Gabriel Haller, professeur assistant de neurologie et de génétique à l’école de médecine de l’université de Washington. Nous avons pu identifier deux gènes de causalité, et nous avons également découvert que les personnes atteintes de Chiari ont une circonférence crânienne plus importante que prévu. C'est un facteur important, et facile à mesurer. Si vous avez un enfant avec une tête élargie, cela peut valoir la peine de vérifier avec votre pédiatre.”

Des personnes atteintes mais non diagnostiquées

Chez les personnes qui ressentent des symptômes graves comme des maux de tête chroniques, des douleurs, des sensations anormales ou une perte de sensibilité, ou encore une faiblesse, une évaluation pour diagnostiquer la malformation de Chiari est réalisée. Par la suite, s’il s’avère que c’est la bonne maladie, les médecins utilisent la chirurgie pour décompresser la malformation de Chiari.

“Bien souvent, les gens ont des maux de tête récurrents, mais ils ne réalisent pas qu'une malformation de Chiari est la cause de leurs maux de tête, indique Gabriel Haller. Même s'ils le font, tout le monde n'est pas prêt à subir une opération du cerveau pour les soigner. Nous avons besoin de meilleurs traitements, et la première étape vers de meilleurs traitements est une meilleure compréhension des causes sous-jacentes.”

En allant plus loin dans leurs recherches, les chercheurs ont également remarqué que les enfants ayant une tête plus grosse ou les personnes souffraient d'autres troubles du développement neurologique, ce qui les pousse à élargir leur exploration de la maladie. “Beaucoup d'enfants atteints d'autisme ou de troubles du développement associés à des gènes de chromodomaine pourraient avoir des malformations de Chiari non découvertes, analyse Gabriel Haller. Le seul traitement actuellement est la chirurgie. Découvrir la maladie à un stade précoce nous permettrait d'observer, en sachant qu'il existe un potentiel de symptômes graves, et de pratiquer cette opération dès que cela s'avère nécessaire.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité