• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Coronavirus : Trump déclare être immunisé ... mais un 5e patient a été réinfecté

Tandis que le président américain Donald Trump, annoncé guéri de la Covid-19, déclare être immunisé, un patient, le 5è dans le monde, a été officiellement infecté pour la deuxième fois par le virus.

Coronavirus : Trump déclare être immunisé ... mais un 5e patient a été réinfecté Halfpoint/iStock

  • Publié le 13.10.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La deuxième infection a causé des symptômes plus sévères que la première chez la personne réinfectée.
  • Trois des cinq cas de réinfection ont eu des symptômes plus graves lors de la première infection.
  • Ces résultats prouvent que les mesures barrières doivent être respectées par tout le monde, y compris ceux qui ont connu une première infection et qui risquent toujours une nouvelle contamination.
Combien de temps dure l’immunité après une première infection ? Pour l’heure, il est impossible de répondre à cette question avec certitude. “Il semble que je sois immunisé, pour, je ne sais pas, peut-être une longue période, peut-être une courte période, peut-être pour la vie. Personne ne sait vraiment, mais je suis immunisé”, croit savoir Donald Trump, lors d’un entretien téléphonique avec la chaine de télévision américaine Fox News. Dans la foulée, le président américain s’est fendu d’un tweet annonçant qu’il ne peut plus attraper le virus et ne peut plus le transmettre. Face à l’incertitude scientifique autour de cette question, le réseau social l'a sanctionné d'un avertissement, estimant qu'il enfreint “les règles de Twitter concernant la diffusion d'informations trompeuses et potentiellement préjudiciables liées au Covid-19”.

Une deuxième infection plus sévère

Et effectivement, un nouveau cas de réinfection aux États-Unis met à mal les propos de Donald Trump. Ces deux infections ont eu lieu à un mois et demi d’intervalle et ont été recensés dans une étude parue lundi 12 octobre dans la revue The Lancet Infectious Diseases. “Il y a toujours de nombreuses inconnues sur les infections au SARS-CoV-2 et la réponse du système immunitaire, mais nos travaux montrent qu’une infection antérieure pourrait ne pas nécessairement protéger contre une infection future”, a lancé le Pr Mark Pandori, auteur principal de l’étude et chercheur à l’université du Nevada. La réinfection a été confirmé par une analyse génétique qui a montré que ces deux infections successives ont été causées par deux souches différentes du virus. “Il faut davantage de recherches pour comprendre combien de temps dure l’immunité contre le SARS-CoV-2 et pourquoi certaines de ces deuxièmes infections, bien que rares, sont plus sévères”, a estimé le chercheur.

La deuxième infection de ce citoyen américain est en effet plus grave que la première. Celle-ci avait été diagnostiquée le 18 avril dernier et le patient n’avait alors déploré que quelques symptômes légers tels qu’un mal de gorge et de tête, de la toux, de la nausée et de la diarrhée. Après une période d’isolement, son état s’est amélioré. Le 5 juin, soit 48 jours plus tard, il a de nouveau été testé positif mais a, cette fois-ci, développé des symptômes plus graves. Il a eu des difficultés respiratoires qui ont nécessité une hospitalisation et l’administration d’oxygène. Les soins médicaux ont finalement par le remettre sur pied et il a pu sortir de l’hôpital et être rétabli.

Continuer à respecter les gestes barrières

Il s’agit du cinquième cas mondial recensé de deuxième infection à la Covid-19. “Cela ne veut pas dire qu’il n’y en a pas davantage, car de nombreux cas de Covid-19 sont asymptomatiques”, ajoute Mark Pandori. Le premier cas officiel de réinfection a été enregistré à Hong-Kong, le 24 août dernier, et a été suivi par des cas en Belgique, aux Pays-Bas, et en Équateur. Pour le dernier, comme pour l’Américain, la deuxième infection a été plus sévère que la première, ce qui fut l’inverse pour les trois autres.

Ces résultats prouvent que les mesures barrières doivent être respectées par tout le monde, y compris ceux qui ont connu une première infection et qui restent sous le coup d’une nouvelle contamination. “Les gens qui ont été testés positifs au SARS-CoV-2 devraient continuer de prendre des précautions, dont la distanciation physique, le port du masque et le lavage des mains”, a conclu le chercheur.



Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité