• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Coronavirus : le traitement lopinavir-ritonavir jugé inefficace

Inclus dans l’essai britannique Recovery comme traitement potentiel contre la Covid-19, les antiviraux lopinavir-ritonavir est inefficace pour soigner les patients hospitalisés.

Coronavirus : le traitement lopinavir-ritonavir jugé inefficace nattapatt/iStock

  • Publié le 06.10.2020 à 12h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Aucune différence sur la mortalité n'a été observée entre les patients qui ont pris ce traitement et les autres.
  • L'association des antiviraux lopinavir et ritonavir n'a pas permis de réduire la durée d'hospitalisation ni d'éviter les formes graves.

Les raisons de l’échec de l’association des antiviraux lopinavir et ritonavir pour soigner les patients atteints de la Covid-19 sont désormais connus. Annoncée fin juin dernier, l’inefficacité de ce traitement utilisé initialement contre le virus du sida se confirme dans la publication des résultats de l’étude menée par des chercheurs britanniques dans le cadre de l’essai Recovery. Ils ont été publiés le 5 octobre dans la revue The Lancet.

Pas de réduction de la mortalité ni de la durée d’hospitalisation

Pour étudier l’efficacité du traitement, les chercheurs l'ont administrée à 1 616 patients et ont comparé ses effets avec 3 424 autres personnes, entre le 19 mars et le 29 juin. Après 28 jours de traitement, aucune différence significative n’a été rapportée par les scientifiques puisque 23% des patients qui ont reçu le traitement sont décédés contre 22% parmi ceux qui ne l’ont pas reçu. “Le traitement du Covid-19 avec la combinaison lopinavir–ritonavir a été recommandé dans de nombreux pays. Cependant, les résultats de notre essai montrent que ce n'est pas un traitement efficace pour les patients admis à l'hôpital avec le Covid-19”, a conclu le professeur Martin Landray, chercheur à l’université d’Oxford, qui a participé à l’étude.

Outre l’absence d’efficacité pour réduire la mortalité, ce traitement n’a pas permis de réduire les formes graves ou la durée d’hospitalisation. Il rejoint donc l’hydroxychloroquine au rang des médicaments qui n’ont pas permis de soigner les patients atteints de la Covid-19. Outre l’essai britannique Recovery, ce traitement était également utilisé dans les essais européens Solidarity et français Discovery qui l’ont également abandonné début juillet après l’annonce de son inefficacité.

De nouveaux traitements à l’essai

L’essai britannique Recovery continue d’étudier les traitements potentiels contre la Covid-19. Il analyse actuellement l’efficacité d’un cocktail d’anticorps développé par la société Regeneron qui est notamment utilisé par Donald Trump pour se soigner de son infection au virus. En plus, il étudie le tocilizumab et le plasma prélevé sur des personnes ayant été touchées par la maladie. Le Remdesivir et la dexaméthasone ont eux montré des résultats encourageants pour réduire la mortalité des patients ainsi que la durée d’hospitalisation. L’essai britannique est mené sur 13 000 patients à travers 176 hôpitaux britanniques.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité