• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Le Remdesivir pour soigner Donald Trump, malgré sa faible efficacité

Un temps présenté comme remède miracle contre la Covid-19, le Remdesivir, aux antiviral utilisé contre Ebola, affiche finalement une faible efficacité. Donald Trump, testé positif au virus le 2 octobre dernier, a pourtant utilisé ce traitement pour se soigner.

Le Remdesivir pour soigner Donald Trump, malgré sa faible efficacité sittithat tangwitthayaphum/iStock

  • Publié le 05.10.2020 à 12h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'état de santé de Donald Trump serait plus grave qu'il ne laisse paraître.
  • Le Remdesivir, utilisé par le président américain, n'a pas montré d'efficacité pour réduire la mortalité.
  • À 74 ans, Donald Trump est un patient à risque.

Le 2 octobre dernier, Donald Trump a été testé positif à la Covid-19. Hospitalisé à Walter-Reed, une institution militaire d’élite localisé au nord de Washington, le président américain est soigné avec du Remdesivir, un antiviral développé par le laboratoire américain Gilead Sciences. Un temps perçu comme le traitement miracle contre la Covid-19, le médicament a finalement montré une faible efficacité.

Trump a acheté 90% du stock de Remdesivir

Ce dimanche, Donald Trump a paradé dans une voiture présidentielle pour afficher sa bonne santé avant de retourner à l’hôpital où il a séjourné pour une troisième nuit consécutive. Son état de santé, un temps présenté comme excellent malgré l’infection, serait en fait plus affecté qu’il n’y paraît. Un proche du président a assuré que son état est “très inquiétant” avant que la porte-parole de la Maison-Blanche ne reconnaisse que Donald Trump a subi plusieurs oxygénations. Pour soigner le président américain, les médecins lui ont injecté une dose du cocktail expérimental d'anticorps de synthèse mis au point par la société Regeneron et qui ne fait pas l’objet d’une autorisation de mise sur le marché. À cela, s’ajoutent un mix de plusieurs produits : du zinc, de la vitamine D, de la famotidine (un médicament qui réduit les brûlures d'estomac), de la mélatonine (une hormone traditionnellement prescrite contre les troubles du sommeil) et de l'aspirine.

Le principal médicament utilisé par le président pour se soigner est le Remdesivir. L’antiviral a suscité beaucoup d’espoir au mois de mai dernier quand les résultats d’une première expérimentation sur des singes a montré son efficacité. Sans attendre plus de résultats, Donald Trump a acheté 90% des stocks existants pour soigner les patients atteints de la Covid-19. Le produit est même devenu le dernier survivant des essais cliniques sur les traitements contre le virus menés par l’OMS et l’Europe. Les États-Unis ont très vite donné une autorisation de mise sur le marché.

Donald Trump est un patient à risque

Les derniers résultats des essais sur le Remdesivir ont montré une faible efficacité de ce traitement. Celui-ci permettrait uniquement de soulager de quelques symptômes les patients atteints de formes graves de la Covid-19 et nécessitant une oxygénation à faible débit. Il écourterait la durée de rétablissement des patients, passant de 15 à 11 jours. Il reste “encore beaucoup d’incertitudes sur l’efficacité et la tolérance du remdesivir”, a conclu la Haute autorité de santé (HAS) dans un avis sur ce traitement, publié jeudi 17 septembre. Le médicament ne permettrait pas de réduire la mortalité.

Malgré ces doutes, les médecins du président américain font le pari du Remdesivir. “Les médecins qui conseillent Donald Trump veulent faire diminuer très rapidement la charge virale même si, comme je l’ai dit, on n’a aucune démonstration chez l’homme que ça fonctionne”, estime Nicolas Dauby, infectiologue au Centre hospitalier universitaire Saint-Pierre, à la RTBF. Compte tenu de son âge, 74 ans, Donald Trump rentre automatiquement dans la case des personnes à risque. Les médecins cherchent alors à tout prix à éviter que la maladie ne progresse. Si c’est le cas “son pronostic ne sera pas bon”, avance l’infectiologue.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité