• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Coronavirus : quelles mesures peuvent-être annoncées lors du conseil de défense ?

Ce vendredi 11 septembre, le conseil de défense va à nouveau se réunir et devrait annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre la reprise épidémique mais celles-ci ne seront pas “uniquement sanitaire”, a annoncé le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy.

Coronavirus : quelles mesures peuvent-être annoncées lors du conseil de défense ? Stanislav Ostranitsa/iStock

  • Publié le 10.09.2020 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • • Des mesures contraignantes pourraient concerner certaines régions, pour que soit mieux respecté l’isolement des malades et des cas contacts.
  • Des mesures contraignantes pourraient concerner certaines régions, pour que soit mieux respecté l’isolement des malades et des cas contacts.
  • Les bars et restaurants ne devraient pas être obligés de fermer prématurément
  • Les mesures pourraient également viser la protection des personnes à risque

Des décisions difficiles”. Voici en trois mots comment le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a évoqué le conseil de défense qui doit se réunir vendredi 11 septembre. Ce matin, il a précisé ses pensées sur RTL en évoquant le fait que “le choix ne sera pas uniquement sanitaire”. “Il faut que la France reparte et apprenne à vivre avec le Covid”, a-t-il ajouté.

Pas de fermeture prématurée des bars et restaurants 

Les mesures qui vont être annoncées par le conseil de défense ne devraient donc pas avoir d’effet sur la vie économique du pays. “Les enjeux ne sont pas que sanitaire mais également sociétaux et économiques”, estime ainsi le président du conseil scientifique. Il ne devrait pas y avoir d’annonce de fermeture des bars et restaurants ou d’interdiction des grandes manifestations comme ce fut le cas à Marseille. “Ce n’est pas ça qui résoudra le problème”, a-t-il avancé.

Les mesures devraient notamment viser la protection des personnes à risque pour “créer une sorte de bulle autour de ces personnes”. Cela concerne les personnes âgées et les personnes qui présentent une pathologie telle que du diabète, de l'obésité, ou des maladies respiratoires.

L’accent devrait également être mis sur le renforcement du triptyque “tester/tracer/isoler”. Des mesures contraignantes pourraient être prononcées, dans certaines régions, pour que soit mieux respecté l’isolement des malades et des cas contacts. Le Conseil scientifique a rendu un avis le 3 septembre dernier dans lequel il pointe l’échec du dispositif de quatorzaine qui devrait être raccourci pour les cas contacts.

Concernant les tests, la stratégie de dépistage de la Covid-19 accélère. De nouveaux centres ont ouverts en région parisienne et de nouveaux tests, antigéniques et salivaires, font progressivement leur entrer sur le marché et offrent des résultats en seulement quelques dizaines de minutes. 

De nouveaux lits à Marseille 

Depuis plusieurs semaines, les bulletins épidémiologiques hebdomadaires de Santé publique France se suivent et évoquent la même tendance, celle d’un rebond épidémique. La situation de certaines régions devient inquiétante, comme dans les Bouches-du-Rhône où les services hospitaliers sont au bord de la saturation. “On pourrait, dans certaines régions de France et en particulier en PACA, se trouver en situation difficile dans l’offre de soins en termes de lits de réanimation dans les semaines qui viennent”, a confirmé Jean-François Delfraissy. Pour pallier cette situation, de nouveaux lits réservés aux malades atteints de la Covid-19 vont être rendus disponibles à Marseille.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité