• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Concert en Allemagne : un laboratoire géant pour étudier les contaminations

À Leipzig, en Allemagne, un concert réunissant 2 000 participants a été organisé par l’université d’Halle pour étudier comment peut s’organiser un tel évènement en pleine crise sanitaire. Les résultats sont attendus pour l’automne prochain.

Concert en Allemagne : un laboratoire géant pour étudier les contaminations dannikonov/iStock

  • Publié le 26.08.2020 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Seuls les jeunes en bonne santé ont été acceptés comme volontaires et ont dû présenter un test récent négatif à la Covid-19 et porter un masque FFP2 pendant le concert.
  • Chaque mouvement et interaction des spectateurs a été enregistré, ainsi que la trajectoire des aérosols.

Pour savoir comment organiser des évènements réunissant plusieurs milliers de personnes, rien de mieux qu’un test grandeur nature. En attendant l’arrivée d’un vaccin, des chercheurs de l’université de Halle (Allemagne) ont organisé samedi 22 août un concert à Leipzig avec le chanteur pop Tim Bendzko et 2 000 spectateurs. L’objectif est d’étudier comment il est possible d’organiser ce type d’évènement en pleine crise sanitaire tout en respectant les mesures d’hygiène nécessaire. Les résultats sont attendus pour l’automne prochain.

Tout un tas de données étudiées

Pour cet évènement, les chercheurs ont souhaité minimiser au maximum les risques. Pour cela, seuls les jeunes en bonne santé ont été acceptés comme volontaires et ont dû présenter un test récent négatif à la Covid-19. De plus, leur température a été prise à leur entrée dans la salle de concert et tous étaient munis à l’intérieur d’un masque FFP2. “Là, je me suis rendu vraiment compte que je faisais office de rat de laboratoire”, s'amuse Robert Siemer, l’un des volontaires à la chaine de télévision locale Mitteldeutscher Rundfunk.

Pendant le concert, chaque mouvement et interaction des spectateurs a été enregistré. Un appareil permettant de retracer tous leurs déplacements et contacts leur a été attribué. Des produits fluorescents ont permis aux chercheurs d’observer les surfaces touchées par ces derniers. Enfin, les trajectoires des aérosols exhalés par les spectateurs, dans lesquels se trouvent les micro-gouttelettes responsables des contaminations par voie aérienne, ont été mesurées.

Le secteur de la culture en crise

L’ensemble de ces données collectées doit permettre aux chercheurs d’établir un modèle mathématique pour évaluer les risques de propagation dans une grande salle de concert. “Ce projet doit poser les jalons d’un redémarrage dans toute l’Allemagne du secteur du divertissement car il est particulièrement affecté par les mesures de restrictions liées à la pandémie”, avance le ministre régional à la science de la région de Saxe-Anhalt, Armin Willigmann, à Mitteldeutscher Rundfunk. La région subventionne cette recherche à hauteur d’un million d’euros.

En France, la culture est elle aussi très touchée par la crise sanitaire et le premier ministre, Jean Castex, a annoncé ce mardi 25 août allouer 2 milliards d’euros pour soutenir ce secteur. En Allemagne, les grands rassemblements sont pour l’instant interdits jusqu’à la fin du mois d’octobre mais la reprise épidémique pourrait encore faire reculer cette date.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité