• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

La consommation quotidienne de boissons sucrées est dangereuse pour le cœur des femmes

Les femmes consommant des boissons sucrées de façon quotidienne auraient 20% de risques supplémentaires de souffrir d'une maladie cardiovasculaire.

La consommation quotidienne de boissons sucrées est dangereuse pour le cœur des femmes Deagreez/iStock

  • Publié le 21.05.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 20% d'avoir une maladie cardiovasculaire avec une consommation quotidienne de boissons sucrées
  • Les boissons fruitées avec sucres ajoutés sont les plus néfastes pour la santé
  • Les Français consommeraient en moyenne 50,9 litres de soda par an, par personne

Nous le savons, la consommation excessive de boissons sucrées est mauvaise pour la santé. A tel point que la stéatose hépatique non alcoolique (NASH), une maladie silencieuse qui détériore le foie, a été surnommée “maladie du soda”. Outre le facteur de risque que représentent ces boissons sucrées dans le développement de l'obésité et du diabète, elles sont également néfastes pour le foie.

Une étude américaine menée depuis 1995 sur 106 000 femmes âgées en moyenne de 52 ans et publiée dans le Journal of the American Heart Association, démontre les dangers liés à une consommation quotidienne de sodas, jus de fruits avec sucres ajoutés, ainsi que des eaux et thés sucrés. Selon les tendances observées au fil des années, les plus grandes consommatrices de ces produits étaient plus nombreuses à fumer, à être en surpoids ou obèses et à avoir une alimentation moins équilibrée que les autres.

+20% de risques de souffrir d'une maladie cardiovasculaire

Le constat fait ensuite par les chercheurs sur la santé cardiovasculaire est alarmant : les femmes ayant l'habitude de consommer des boissons sucrées de façon quotidienne encouraient un risque 20% plus élevé de développer une maladie cardiovasculaire (AVC,  infarctus, hypertension, arythmie cardiaque, thrombose veineuse...) par rapport à celles qui n'en buvaient que rarement.

Dans le détail, la consommation quotidienne de boissons sucrées était associée à un risque 26% plus élevé d'avoir besoin d'une l'angioplastie pour déboucher des artères obstruées et augmentait la probabilité de faire un AVC de 21%. Les risques variaient cependant selon le type de boisson consommé : les risques de développer une maladie cardiovasculaire étaient en effet 42% plus élevés en consommant des boissons fruitées avec sucres ajoutés que des sodas (+23%).

Le sucre contenu dans les boissons augmenterait le risque cardiovasculaire en raison de plusieurs effets physiologiques. Parmi ceux-ci, une hausse du glucose et de la concentration de l’insuline dans le sang, ce qui peut augmenter l’appétit et donc mener à l’obésité, commente Cheryl Anderson de l’université de Californie (Etats-Unis) et principale autrice de l'étude. Trop de sucre dans le sang est associé à un stress oxydatif et à une inflammation ainsi qu’à un risque de diabète de type 2 et donc à une athérosclérose, environnement propice à plusieurs maladies cardiovasculaires.”

La consommation de boissons sucrées en France

On estime que les Français consommeraient en moyenne 50,9 litres de soda par an et par personne. Un chiffre bien inférieur à celui des Américains (146,5 litres par habitant) mais qui impacte considérablement notre santé, selon une étude de l'Inserm présentée au congrès des hépatologues en juillet 2019. “Désormais, on sait qu'une consommation de 33 centilitres par jour met en danger le foie, avait précisé Lawrence Serfaty, professeur au CHU de Strasbourg. Avant, nous n'avions que des estimations.”

Selon le site de référence Planetoscope, “le secteur des boissons carbonatées consomme environ 6,5 kilos de sucre par seconde en France. Autrement dit, ce sont 205 000 tonnes de sucres qui servent pour les sodas et boissons sucrées” chaque année.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité