• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Coronavirus et tabac : les fumeurs plus à risque de complications

Selon une méta-analyse d'études parues sur la question, le tabagisme augmenterait le risque de complications chez les malades de la Covid-19. 

Coronavirus et tabac : les fumeurs plus à risque de complications Sanjagrujic/iStock

  • Publié le 18.05.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


La polémique autour du tabac et de la Covid continue. Alors que certains déclaraient au début de l’épidémie que les fumeurs semblaient plus protégés du virus que les autres, plusieurs études ont montré le contraire. Aujourd’hui, une méta-analyse (méthode scientifique combinant les résultats d'une série d'études indépendantes sur un sujet précis) parue le 12 mai dans le journal Nicotine & Tobacco Research confirme que le tabagisme augmenterait le risque de progression de la Covid-19. 

Pour les chercheurs de l’université de Californie de San Francisco (USCF, Etats-Unis), mener des études sur la population générale sous-estime les risques du tabagisme dans la Covid-19. “Le fait que la prévalence du tabagisme soit plus faible chez les patients Covid que la population générale a été citée comme preuve d’un effet protecteur du tabagisme”, explique ainsi Roengrudee Patanavanich, chercheur à l’UCSF du département de médecine de l’hôpital Ramathibodi à l’université Mahidol (Thaïlande). En Chine, deux études publiées en février dans The Lancet et le New England Journal of Medicine montraient notamment que les fumeurs étaient moins infectés par le coronavirus. “Mais cette faible prévalence peut en fait être due à une sous-évaluation du tabagisme, surtout si l’on considère les conditions difficiles liées à la prise en charge des personnes dans des systèmes de santé souvent débordés”, explique Roengrudee Patanavanich. 

Aussi, en partant du constat qu’il fallait étudier des patients directement infectés, les chercheurs ont réalisé une méta-analyse de 19 articles scientifiques parus dans PubMed. Ces derniers, provenant de Chine, de Corée et des Etats-Unis, comprenaient des données sur les habitudes tabagiques de patients atteints de la Covid-19 et la gravité de leur maladie.

“Un risque considérablement plus élevé de la progression de la Covid-19”

Les chercheurs ont ainsi pu constater que sur 11 590 patients atteints de la Covid-19, 2 133 (18%) avaient souffert d’une progression de la maladie. Chez les malades suivis, 731 soit 6,3% d’entre eux, avaient des antécédents de tabagisme. Parmi ces derniers, 218 (29,8%) ont connu une progression de la maladie contre 17,6% des patients non fumeurs. Ainsi le risque de progression de la maladie chez les fumeurs ou les anciens fumeurs est presque double par rapport aux malades qui n’ont jamais fumé, constatent les scientifiques.

Par ailleurs, quand la Covid-19 s’aggravait, les fumeurs développaient davantage de complications pouvant conduire au décès, ont-ils remarqué.  “Le tabagisme est associé à un risque considérablement plus élevé de progression de la Covid-19”, commente Stanton A. Glantz, professeur de médecine et directeur du Centre UCSF pour la recherche et l’éducation sur le contrôle du tabac.

Cela pourrait s’expliquer car le tabac augmenterait le risque de graviter des infections pulmonaires à cause des dommages faits aux voies respiratoires supérieures. Il entrainerait également une diminution de la fonction immunitaire pulmonaire. Ainsi, les fumeurs sont plus susceptibles de souffrir de fragilités pulmonaires et de développer une broncho-pneumopathie chronique obstructive, maladie chronique des bronches.

En 2012, l’époque où le MERS-COV, syndrome respiratoire du Moyen-Orient, a été découvert, plusieurs études ont ainsi montré que les fumeurs avaient plus de risques d’être infectées et de mourir de ce coronavirus hautement pathogène. En conclusion, pour limiter la propagation du nouveau virus, les chercheurs de cette méta-analyse recommandent de faire de la prévention autour de ces risques associés.  

Attention à la fumée de cigarette

En France, les autorités sanitaires militent depuis le début de la crise pour sensibiliser les fumeurs à la Covid. “Dès lors qu’il y a défaillance des capacités pulmonaires, la Covid-19 risque de renforcer ces atteintes de façon parfois dramatique”, rappelait notamment Franck Chauvin, président du Haut Conseil de la santé publique, au Figaro le 1er avril.

D’après le Comité national contre le tabagisme, vapoteurs et fumeurs sont par ailleurs plus susceptibles de contracter le coronavirus car ils portent leurs doigts à leur bouche, ce qui multiplie les chances d’y faire entrer le virus. Qui plus est, le fait de se passer une cigarette, qu'elle soit électronique ou non ou un joint renforce encore plus ce risque. Enfin, les fumeurs auraient plus de risques de contaminer leur entourage.

En effet, la fumée du tabac contient des particules auxquelles le virus peut s’accrocher. À l’extérieur, les nuages générés par la fumée de cigarette ou de vapoteuse peuvent s’étirer sur 10 mètres, assurent les experts. “Fumeurs, vapoteurs, pour vous et votre entourage, arrêtez le plus vite possible, intime donc le professeur Yves Martinet, président du Comité national contre le tabagisme. Sinon, ne fumez pas et ne vapotez pas au domicile. Si vous sortez, sortez seul et à distance minimale de 10 mètres de toute personne et de toute habitation.” Pour arrêter de fumer, vous pouvez contacter le numéro Tabac Info Service au 39 89 ou sur l’application dédiée. 

Publicité
















Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité