• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

La clé de la longévité ?

Plus vous stressez tôt, plus vous vivrez longtemps

Des chercheurs de l’université du Michigan, aux Etats-Unis, ont découvert que le stress à un jeune âge permettait d’accentuer… la longévité.

Plus vous stressez tôt, plus vous vivrez longtemps Yacobchuk/iStock

  • Publié le 07.12.2019 à 10h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Vous avez connu des épisodes de stress lorsque vous étiez jeune ? Vous risquez de vivre plus longtemps ! C’est en tout cas ce que suggère une nouvelle étude, publiée dans la revue Nature. Des chercheurs de l’université du Michigan, aux Etats-Unis, ont en effet découvert que le stress oxydatif ressenti tôt dans la vie permet de mieux résister à celui qui arrive plus tard.

La génétique et l’environnement n’expliquent pas toujours la durée de vie

On parle de stress oxydatif lorsque les cellules sont “agressées par des radicaux libres, des molécules très réactives, liées à l’oxygène, qui abîment les cellules les plus vitales. Ce mécanisme fait partie du vieillissement, mais résulte également de contextes tels que le tabagisme ou le stress. Pour mener leur étude, les chercheurs de l’université du Michigan ont examiné un type de ver rond appelé C. elegans.

“Si la durée de vie était uniquement déterminée par les gènes et l’environnement, nous nous attendrions à ce que des vers génétiquement identiques cultivés sur la même boîte de Petri soient tous morts à peu près au même moment, mais ce n’est pas du tout ce qui s’est produit. Certains vers ne vivaient que trois jours, d’autres se déplaçaient encore avec bonheur après 20 jours”, explique Ursula Jakob, professeure de biologie moléculaire, cellulaire et du développement et autrice principale de l’étude.

Des cellules du vieillissement qui permettent de vivre plus longtemps

En tentant de comprendre pourquoi un tel écart de vie existait parmi ces vers, l’équipe scientifique a constaté qu’au moment de son développement, chaque vers produisait un taux différent d’oxydant. Alors que ces cellules sont étroitement liées au processus de vieillissement, les vers qui produisaient plus d’oxydants vivaient en réalité plus longtemps que ceux qui en produisaient moins. “Vivre le stress à ce stade de la vie peut vous aider à mieux combattre le stress que vous pourriez rencontrer plus tard”, synthétise Ursula Jakob.

“L’idée selon laquelle les évènements qui surviennent tôt dans la vie ont de tels effets positifs et profonds des années plus tard est vraiment fascinante. Étant donné le lien étroit qui existe entre le stress, le vieillissement et les maladies liées à l’âge, il est possible que des évènements précoces de la vie affectent également la prédisposition au vieillissement ou à des maladies associées, comme la démence ou la maladie d’Alzheimer.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité