Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

L’anxiété et le stress ont des conséquences sur le corps

Avoir un "coup de stress" avant une échéance importante arrive à tout le monde. Quand l’anxiété devient quotidienne, elle peut avoir des conséquences physiques et psychologiques. 

L’anxiété et le stress ont des conséquences sur le corps SIphotography/iStock

  • Publié 07.08.2018 à 17h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Bouffée de chaleur, rythme cardiaque qui s’accélère, difficultés à trouver le sommeil : tels sont des symptômes d’un état de stress. S'il est parfaitement normal lorsqu’il est occasionnel, il devient inquiétant quand il est quotidien. L’anxiété en tant que trouble peut s’exprimer de différentes manières : trouble anxieux généralisé, tocs, stress post-traumatique, phobie ou encore hypocondrie. Toutes ces formes d’anxiété sont néfastes à long-terme pour la santé. 

Des réflexes préhistoriques 

Les signes de l’anxiété sont des restes de nos ancêtres préhistoriques. Ce sont des réactions du cerveau face à un danger ou une menace, qui nous permettaient d’avoir les bons réflexes pour survivre. Tout est lié à une partie du cerveau appelée amygdale, qui envoie des signaux au reste du corps en cas de situation stressante.

Avec le stress, le coeur trinque 

Selon la Fédération française de cardiologie, une crise d’anxiété isolée peut augmenter le risque d’arrêt cardiaque, surtout lorsqu’elle est combinée à d’autres facteurs : températures très basses ou très hautes, tabagisme, exercice physique intense, etc. Lorsqu’il s’agit de stress chronique, les risques ne sont pas immédiats, mais la santé cardiovasculaire est dégradée à long-terme. Par exemple, l’hypertension artérielle peut être aggravée, la production de mauvais cholestérol (LDL) augmente, il peut aussi faire grossir, rendre la personne plus sédentaire et favoriser le tabagisme.

Tout cela peut provoquer une hausse des risques d’évènement ou de maladie cardiaque. The Lancet a publié une étude sur les liens entre santé vasculaire et stress au début de l’année 2017. Réalisée avec 293 personnes suivies pendant 4 ans, la recherche montre qu’un stress élevé conduit à risque 1,6 fois plus élevé d’accident cardiovasculaire.

Une digestion perturbée

Lorsque vous êtes stressé, en général, votre appétit est modifié : certains ont l’estomac noué et ne peuvent plus rien avaler, d’autres ont très faim. En tous cas, votre estomac et vos intestins réagissent au stress. C'est lié à l’action du cortisol, cette hormone va bloquer toutes les fonctions dans l’organisme qui ne sont pas essentielles pour se défendre, dont la digestion. En complément, l’adrénaline réduit le débit sanguin et détend les muscles de l’estomac. Tous ces phénomènes réunis sont responsables des dérèglements de l’appétit et peuvent provoquer des nausées ou diarrhées. En Inde, une étude a montré que parmi des patients atteints du syndrome du colon irritable, entre 30 et 40% étaient anxieux ou dépressifs. 

Quand l’anxiété dure, la personne touchée à plus de risques d’être sujette aux insomnies, d’avoir des idées noires, d’être concernée par l’alcoolisme ou la toxicomanie. Dans les cas les plus graves, cela peut conduire au suicide. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité