Publicité

QUESTION D'ACTU

Obésité

Chirurgie bariatrique : la HAS se prononce contre le remboursement du bypass en oméga

La Haute autorité de santé (HAS) considère la technique du bypass en oméga moins sûre que le bypass en Y. Des études prouvent qu’elle provoque plus de complications, notamment des carences sévères. 

Chirurgie bariatrique : la HAS se prononce contre le remboursement du bypass en oméga Athitat Shinagowin/istock

  • Publié 25.09.2019 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les opérations de chirurgie bariatrique sont plus nombreuses en France ces dernières années. D’après un rapport de la HAS, elles concernaient 58 130 personnes en 2016 contre 50 084 en 2013 et 44 992 en 2012. Différentes techniques peuvent être utilisées dont la sleeve ou le bypass. La HAS publie ces recommandations concernant cette dernière : elle s’exprime en faveur du déremboursement du bypass en oméga. 

Un risque de complications sévères 

Réaliser un bypass consiste à réduire la taille de l’estomac et court-circuiter une partie de l’intestin grêle. Pour ce faire, les chirurgiens peuvent utiliser deux méthodes : le bypass en Y ou le bypass en oméga. La première technique a déjà été validée par la HAS, mais pour la deuxième, ses experts viennent de s’exprimer contre, dans un communiqué publié le 23 septembre. D’après eux, il ne s’agit pas d’une alternative sûre au bypass en Y, qui est plus compliqué à réaliser. La chirurgie de bypass en oméga a provoqué plus de complications dont des carences graves en vitamines et minéraux ou des reflux biliaires. D’après la HAS, il est important de suivre de la même manière les patients ayant subi une chirurgie bariatrique quelqu’en ait été la méthode. À la suite d’un bypass en oméga, les médecins doivent particulièrement surveiller les cas de reflux ou de carences. En 2015, la Haute autorité de santé a rappelé l’importance du suivi de ces patients, après avoir constaté dans un rapport qu’un sur deux quittait le système de soins dans les années qui suivaient l’opération. 

4 techniques recommandées par la HAS

Différentes types d’opérations de bypass en oméga peuvent être réalisées avec des longueurs d’anse différentes. Les conclusions de la HAS concernent uniquement celles faites avec une anse de 200 cm. Pour celles de 150 cm, l’autorité recommande de les réaliser exclusivement dans le cadre d’essais cliniques. Les 4 techniques validées aujourd'hui par la HAS sont l’anneau gastrique, la sleeve, le bypass en Y et la dérivation bilié-pancréatique. 

D'après Santé Publique France, 17% de la population française, âgée de 18 à 74 ans, était obèse en 2015. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité