Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque d'ostéoporose

Associée à l’exercice physique, la restriction calorique est mauvaise pour la santé osseuse

Selon de nouvelles recherches portant chez les souris, la restriction calorique, en particulier combinée avec l’exercice physique, peut rendre les os plus fins et plus fragiles.

Associée à l’exercice physique, la restriction calorique est mauvaise pour la santé osseuse Inside Creative House/iStock

  • Publié 14.09.2019 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour affiner leur silhouette, nombreux sont ceux qui associent régime hypocalorique et exercice physique. Si cette combinaison est considérée comme la recette idéale pour perdre rapidement quelques kilos superflus, elle est pourtant néfaste pour la santé des os.

C’est ce que met en lumière une nouvelle étude publiée dans le Journal of Bone and Mineral Research. Selon son auteure principale Maya Styner, compter les calories tout en faisant du sport peut rendre les os plus fragiles. À l’inverse, faire de l'exercice tout en consommant beaucoup de calories serait bénéfique pour la santé des os.

"Ces résultats nous ont quelque peu surpris", avoue la chercheuse. "Des études antérieures chez la souris nous ont montré que l'exercice associé à un régime calorique normal, et même à un régime riche en calories, est bon pour la santé des os. Maintenant, nous apprenons que ce n'est pas vrai quand l'exercice est associé à un régime pauvre en calories."

Une diminution de la densité osseuse

Les recherches du Dr Styner se concentrent notamment sur la graisse présente dans la moelle osseuse. Bien que celle-ci soit encore mal comprise par les scientifiques, les chercheurs pensent qu’elle peut être nocive pour la santé des os. Moins de gras dans la moelle est habituellement l’indication d’une meilleure santé osseuse.

Dans une précédente étude menée sur des souris, le Dr Styner avait constaté que l’obésité causée par un excès calorique augmentait la quantité de graisse dans la moelle osseuse, mais que l’exercice pouvait diminuer cette quantité de graisse et donc améliorer la densité des os.

Pour ces nouveaux travaux, la chercheuse a cherché à savoir ce qu’il advenait de la graisse de la moelle osseuse et de la santé générale des os lorsque l'on limite les calories. Elle a donc réparti les souris dans 4 groupes : l’un en restriction calorique (30% de calories en moins) faisant de l’exercice et un autre en restriction calorique ne faisant pas d’exercice ; puis deux groupes suivant un régime alimentaire normal, dont l’un fait aussi de l’exercice physique.

Elle a alors découvert que les souris suivant un régime calorique restrictif perdaient bien du poids, mais qu’elles présentaient aussi une augmentation de la graisse dans leur moelle osseuse. "Il s'agissait d'une légère restriction calorique, et pourtant nous avons constaté une augmentation significative de la graisse dans la moelle osseuse." "Ce groupe présentait aussi une diminution de la densité osseuse."

Pour le groupe de souris suivant un régime hypocalorique et faisant de l’exercice physique, la graisse de la moelle osseuse a bien diminué, mais la solidité des os a aussi été entamée. Au lieu de rendre les os plus robustes, l’exercice a rendu les os encore plus fragiles.

Prévenir l’ostéoporose chez les femmes seniors

"D'un point de vue humain, même un régime alimentaire faible en calories et très nutritif peut avoir des effets négatifs sur la santé des os, surtout s'il est associé à l'exercice physique", explique le Dr Styner.

Selon elle, il est "important que les femmes en tiennent compte, car à mesure que nous vieillissons, la santé de nos os commence naturellement à décliner. Notre apport calorique et notre programme d'exercice peuvent avoir un impact important sur la force de nos os et notre risque de fracture."

En France, on estime que l’ostéoporose touche 3 millions de personnes en France, parmi lesquelles 30 à 40% de femmes ménopausées.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité