Publicité

QUESTION D'ACTU

Vieillissement

L'hypertension artérielle entre 30 et 40 ans aurait un impact sur la santé du cerveau à long terme

Des chercheurs se sont penchés sur l’impact de la tension artérielle à l’âge adulte sur le bon fonctionnement du cerveau.

L'hypertension artérielle entre 30 et 40 ans aurait un impact sur la santé du cerveau à long terme Ivan-balvan/istock

  • Publié 26.08.2019 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


De 15 à 20% de notre flux sanguin irrigue notre cerveau. Selon le National Institute of Ageing, "s’il est réduit ou bloqué, le flux sanguin qui permet au cerveau de rester sain peut nuire à cet organe essentiel."

Au Royaume-Uni, la surveillance régulière des niveaux de tension artérielle n’est conseillée qu’à partir de l’âge de 40 ans. Pourtant, selon les résultats d’une étude du University College de Londres et publiés dans la revue The Lancet Neurology, cette surveillance devrait commencer plus tôt. 

Tension artérielle élevée et volume du cerveau

Les chercheurs ont basé leur étude sur l’analyse des données de santé de 502 personnes dont leurs niveaux de tension artérielle à l’âge de 36, 43, 53, 60, 64 et 69 ans. Aucun des participants n’était atteint de démence lors d’un scanner passé à l’âge de 70 ans. 

Les résultats de l’étude montrent qu’entre 36 et 43 ans mais aussi entre 43 et 53 ans, les participants ayant une tension artérielle plus haute que la normale avaient également un cerveau au volume moindre.

L’étude montre également un lien entre hypertension artérielle entre 36 et 43 ans et un volume de l’hippocampe moindre. L’équipe a aussi trouvé un lien entre une tension artérielle élevée à 53 ans et une augmentation de 7% des lésions de la substance blanche dans le cerveau au moment des scanners. 

Les lésions de la substance blanche sont le signe de vaisseaux sanguins endommagés dans le cerveau, de vieillissement et un facteur de risque de déclin cognitif. 

Surveiller la tension artérielle plus tôt

"Nous avons découvert qu’une tension artérielle élevée entre 36 et 53 ans avaient un impact important sur la volume du cerveau et sur le niveau de lésions de la substance blanche à long terme, explique Dr Schott, auteur principal de l’étude. Nous imaginons que ces changements peuvent à terme mener à un déclin des fonctions cérébrales, à des difficultés dans la pensée et le comportement." 

"Au regard de l’impact que semblent avoir des niveaux élevés de tension artérielle sur la santé du cerveau à long terme, ces résultats renforcent le besoin d’une surveillance de la tension artérielle avant même le milieu de la vie," conclut Josephine Barnes, co-auteur de l’étude.

Aujourd’hui, l’hypertension artérielle (HTA) touche 15 millions de personnes en France, soit près d’un adulte sur trois. Selon l'étude Esteban récemment publiée par Santé publique France, 36% des hommes adultes sont aujourd’hui hypertendus, contre 25% des femmes. 60% des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent par ailleurs de cette pathologie ; des chiffres qui grimpent à 80% chez les plus de 80 ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité