Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage

Un Français sur deux ignore que l'hypertension peut tuer

Les Français connaissent mal l’hypertension artérielle. C'est ce que révèle un sondage Ipsos. Alors que l'on estime qu’un adulte sur trois en France souffre de cette maladie, un seul hypertendu sur deux aurait connaissance de sa pathologie.

Un Français sur deux ignore que l'hypertension peut tuer AndreyPopov/iStock

  • Publié 08.07.2019 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’hypertension artérielle est ce que l’on appelle un "tueur silencieux". Pas de symptômes, pas de douleur, mais des conséquences qui peuvent être dramatiques si elle est mal contrôlée. Les conclusions de l’enquête menée par l’institut Ipsos pour la société de biotechnologie Quantum Genomics sont inquiétantes : si 21% des Français sont suivis pour un problème d’hypertension, le nombre de patients concernés par cette maladie serait d’un adulte sur trois en France. Or moins d’un Français sur deux fait régulièrement contrôler sa tension artérielle, même si ce contrôle est quasi-systématique lors de toute consultation médicale.

50 des Français ignorent que l’HTA peut tuer

Pire, le sondage Ipsos montre que parmi les 53% qui se dispensent de ce contrôle, un sur cinq dit boire ou fumer chaque jour et un sur deux a un comportement dit "à risque". Avec une explication à cette "insouciance" vis-à-vis des dangers de la HTA : 54% des personnes interrogées ne savent pas que l’hypertension artérielle est plus répandue que le cancer ou le diabète et surtout 50% ne savent pas que cette maladie peut tuer.

D’une manière générale, les personnes interrogées par Ipsos sont 45% à se déclarer "mal informées" sur l’hypertension artérielle et si une courte majorité affirme connaître les risques liés à cette maladie, les comportements préventifs sont largement méconnus de même que les examens à réaliser pour la diagnostiquer, ses symptômes et les traitements existants.

De nombreux risques sous-estimés

Seuls 36% sont au courant quelle ne présente pas de symptômes facilement repérables, 46% qu’elle accroît le risque d’accident cardiovasculaire, 40% seulement qu’elle augmente le risque d’infarctus du myocarde, 14% qu’elle représente un risque important de cécité ou d’insuffisance rénale et un petit 6% connaît le lien entre HTA et risque de démence.

"L’absence de connaissance des Français sur cette pathologie est particulièrement inquiétante car elle constitue l’une des principales causes de complications cardiovasculaires, cérébrovasculaires et neurodégénératives ; si les Français en avaient conscience, ils prêteraient davantage d’attention à cette maladie sans symptôme", souligne Jacques Blacher, chef du service cardiologie à l’Hotel-Dieu.

Un enjeu de santé publique

Jean-Philippe Milon, directeur général de Quantum Genomics qui a fait réaliser ce sondage, rappelle par ailleurs que "30% des patients hypertendus sont mal contrôlés, voire résistants à tout traitement, et que trouver une solution pour traiter ces patients en échec thérapeutique est un enjeu de santé publique".

L'interview de Jean-Philippe Milon, directeur d'une biotech travaillant sur l'innovation pour le traitement de l'HTA

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité