Publicité

QUESTION D'ACTU

Cystite

Femmes ménopausées : des bactéries en cause dans les infections urinaires récurrentes

Différentes sortes de bactéries infectent les parois de la vessie jusqu’à son enveloppe. 

Femmes ménopausées : des bactéries en cause dans les infections urinaires  récurrentes Voyagerix/ISTOCK

  • Publié 11.05.2019 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Une femme sur deux souffrira d’une infection urinaire au moins une fois dans sa vie. Deux types de personnes sont particulièrement concernés : les jeunes femmes qui débutent leur vie sexuelle et les femmes ménopausées. Pour ces dernières, des chercheurs américains ont récemment découvert l’une des causes possibles de la récurrence des cystites. Dans leurs résultats, parus dans Journal of Molecular Biology, ils constatent que plusieurs espèces de bactéries peuvent s’infiltrer dans les tissus vésicaux. 

Des bactéries présentes jusque dans la paroi de la vessie 

Les chercheurs ont réalisé des biopsies sur 14 patientes, souffrant d’infections urinaires récurrentes. Ils ont constaté que des bactéries sont capables de s’infiltrer dans les tissus des parois de la vessie, voire jusque dans l’urothélium (le tissu qui entoure la vessie). D’après les scientifiques, plusieurs facteurs expliquent ce phénomène : la diversité bactérienne, la résistance aux antibiotiques ou encore les réponses immunitaires. "Nos découvertes sont une étape dans la compréhension des infections urinaires récurrentes chez les femmes ménopausées, explique Kim Orth, auteure de cette étude. Nous allons devoir utiliser d’autres méthodes que les antibiotiques pour traiter cette maladie, car nous observons différents types de bactéries dans les vessies des patientes". 

Quels traitements à l’avenir ? 

Depuis plus de cinquante ans, les antibiotiques sont l’une des principales techniques pour soigner les infections urinaires. Or, d’après ces chercheurs, l’allergie à certains types d’antibiotiques et l’antibiorésistance nécessitent de trouver des traitements alternatifs et tout aussi efficaces pour soigner ces pathologies. 
Une étude parue en avril dernier met justement en lumière le mauvais usage des antibiotiques dans le cas des infections urinaires. Des chercheurs ont constaté que deux tiers des patients admis aux urgences, soupçonnés d'être atteints de cette infection, sont traités avec des antibiotiques alors qu'en réalité, la cause de leur symptôme n'est pas une cystite. Environ 30% des antibiotiques prescrits pour cette pathologie sont inutiles, ce qui augmente le risque d'antibiorésistance

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité