Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladie sexuellement transmissible

MST : la gonorrhée se transmet aussi en s'embrassant

On l'oublie souvent, mais le préservatif ne protège pas complètement de la gonorrhée, qui peut se transmettre par contact buccal. 

MST : la gonorrhée se transmet aussi en s'embrassant CarlosDavid.org / istock.

  • Publié 10.05.2019 à 13h03
  • |
  • |
  • |
  • |


Chez les hommes gays ou bisexuels, le simple fait de s’embrasser peut transmettre la gonorrhée de la gorge (oropharyngée), selon une nouvelle étude publiée dans la revue Sexually Transmitted Infections. Pourtant, les campagnes de prévention actuelles visent principalement l’usage du préservatif.

Dans cette recherche, 11 442 hommes ont été invités à répondre à une brève enquête sur leurs pratiques sexuelles avec des partenaires masculins au cours des trois derniers mois. Ils ont ensuite été classés en trois groupes : ceux qui n’avaient fait qu’embrasser leur partenaire, ceux qui avaient eu un rapport sexuel sans contact buccal, et ceux qui avaient fait l’amour avec contact buccal.

Utiliser des rince-bouches antibactériens

L’âge médian de la cohorte était de 30 ans, et 6,2% souffraient de gonorrhée oropharyngée. Parmi eux, les hommes qui n’avaient fait qu’embrasser leur partenaire étaient plus nombreux à souffrir de la MST par rapport aux hommes qui avaient eu des rapports sexuels sans contact buccal.

"Nos résultats suggèrent qu'embrasser avec ou sans rapport sexuel peut être un facteur de risque de gonorrhée oropharyngée", indiquent les auteurs de l’étude. Pour eux, la prévention devrait aussi s’axer sur des rince-bouches antibactériens.

Certaines souches de la gonorrhée sont devenues résistantes

D’origine bactérienne, la gonorrhée est une maladie sexuellement transmissible qui infecte 78 millions de personnes chaque année dans le monde, un chiffre en augmentation. Elle peut infecter l’urètre (tube par lequel l’urine et le sperme sortent du corps), le col de l’utérus, le rectum, la gorge, la bouche et les yeux. Les symptômes peuvent inclure de la douleur vaginale, de la douleur à la miction (uriner) et un écoulement anormal provenant du vagin, de l’urètre ou du rectum*.

Pour détecter la gonorrhée, on prélève des échantillons aux sites de l’infection soupçonnée afin de les tester en vue de déceler la présence de la bactérie. On peut traiter et guérir la gonorrhée avec des antibiotiques, mais certaines souches de la gonorrhée sont devenues résistantes.

*Source : CATIE

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité