Publicité

QUESTION D'ACTU

Défi personnel

Atteint de Parkinson, il va marcher 760 km pour vanter les bienfaits de l'activité physique

Un homme de 65 ans atteint de la maladie de Parkinson s'est lancé l'incroyable défi de parcourir 760 km à pied pour sensibiliser les autres patients à l'activité physique. Récit. 

Atteint de Parkinson, il va marcher 760 km pour vanter les bienfaits de l'activité physique Riekkinen /istock

  • Publié 15.04.2019 à 13h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Jean Morel a 65 ans et est atteint de la maladie de Parkinson depuis 10 ans. Pour sensibiliser les personnes souffrant de cette maladie neurodégénérative (c’est-à-dire qu'elle est secondaire à une dégénérescence de certaines cellules du cerveau) aux bienfaits de l'activité physique, il a décidé de relever un défi de taille : parcourir 760 km à pied sur les chemins de Compostelle. Le 25 avril prochain, il s'élancera donc au départ du Puy-en-Velay (Haute-Loire) et aura 35 jours pour rallier Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées-Atlantiques). 

"Il y a trois possibilités dans ces chemins de Compostelle : soit vous les faites sous la forme de prière, soit c’est pour le défi sportif, et enfin vous pouvez prendre les deux. Je me classe là-dedans", explique-t-il dans une vidéo Youtube. Jean Morel se prépare à relever le défi depuis plusieurs années en pratiquant marche nordique et vélo quotidiennement avec son chien. "Cette maladie neurologique m’impose un traitement par kinésithérapie afin de traiter les muscles et articulations par la pratique de mouvements adaptés". Les vertus d'une activité physique régulière sont donc très importantes pour ralentir l'évolution de sa maladie. "Si je peux faire du sport, je ne suis pas mort".

Deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente

La maladie de Parkinson est la 2e maladie neurodégénérative la plus fréquente du système nerveux derrière la maladie d'Alzheimer, et la deuxième cause de handicap moteur chez l’adulte après les AVC. Elle est due à la dégénérescence progressive d’une catégorie particulière de cellules nerveuses sécrétrices de dopamine dans le tronc cérébral. Celui-ci se trouve sous le cerveau, en avant du cervelet et au-dessus de la moelle épinière. 

Les cellules nerveuses concernées sont celles qui produisent de la dopamine et qui sont impliquées dans la coordination des mouvements. Ce déficit en dopamine provoque un mauvais contrôle des mouvements involontaires et automatiques (ces gestes acquis que l’on fait sans réfléchir). Ceux-ci interviennent en particulier dans la marche, les mouvements du bras et la posture, mais aussi la déglutition, le fonctionnement de l’intestin, etc...

En France, plus de 160 000 personnes sont atteintes de cette pathologie. Jean Morel espère sensibiliser les patients qui pourront le rejoindre et faire un bout de chemin avec lui. Il a également lancé une cagnotte en ligne appelée "La Balade de Jean : le défi d'un parkinsonien".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité