Publicité

QUESTION D'ACTU

Le bilan s'alourdit

Soupçon d’intoxication alimentaire dans un Ehpad : un cinquième décès annoncé

Vingt-deux résidents de l’Ehpad La Chêneraie, au Lherm près de Toulouse, auraient été touchés par une intoxication alimentaire dans la soirée du dimanche 31 mars. Cinq personnes sont décédées.

Soupçon d’intoxication alimentaire dans un Ehpad : un cinquième décès annoncé Wavebreakmedia/iStock

  • Publié 01.04.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’annonce a été faite ce lundi 1er avril par la préfecture de Haute-Garonne. Dans la soirée du dimanche 31 mars, vingt-deux seniors résidant à l’Ehpad "La Chêneraie" au Lherm, une commune située au sud de Toulouse, auraient été victimes d’une intoxication alimentaire.

Après le dîner, les personnes âgées auraient été prises de vomissements. Elles ont été immédiatement évacuées vers les centres hospitaliers les plus proches. Un nouveau bilan provisoire fait état de cinq décès. Quinze autres seniors se trouvent en état d'urgence relative mais sont désormais "hors de danger", a précisé à France Info la sous-préfète de permanence dans le département, Marie-Paule Demiguel.

France Bleu Occitanie précise qu’un poste de commandement a été mis en place sur le site de la maison de retraite de La Chêneraie, ainsi qu’un centre d’accueil des familles dans le centre-bourg de Lherm. Dans l’attente de la constitution d’une cellule d’urgence médico-physique, les proches des victimes peuvent appeler au standard de l’Ehpad au 05 62 23 27 22.

Des investigations sont en cours

Doit-on s’attendre à davantage de victimes ?  "Ce sont des personnes fragiles, des personnes âgées, donc le bilan sera suivi, mais nous parlons d'urgence relative", précise Marie-Paule Demiguel. Les investigations sur ce qu’il s’est passé dimanche soir ne font elles que commencer. "Ce que l'on sait, c'est qu'il y a eu des vomissements de personnes après le dîner, qui laisse supposer que c'est une intoxication alimentaire."

Les chambres des pensionnaires touchés ont été mis sous scellés, de même que la cuisine. "Des repas-témoins ont été mis sous séquestre et conservés dans l'attente de l'intervention de la direction départementale de la protection des populations", précise l’Agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué. Les premières enquêtes ont commencé dès cette nuit. Elles se poursuivront aujourd’hui, notamment "sur la base d’un questionnaire alimentaire" distribué aux résidants.

Ouvert en novembre 2006, l’Ehpad de La Chêneraie accueille 82 pensionnaires, ainsi qu’une unité Alzheimer de 17 malades. Jusqu’ici détenue par le groupe Omega, la maison de retraite a été rachetée il y a quelques semaines par le groupe Korian.

Que faire en cas d’intoxication alimentaire ?

Chaque année, en France, plus d’un tiers des foyers déclarés de toxi-infection alimentaire collective (TIAC) surviennent dans le cadre familial. Pouvant survenir à tout âge et chez plusieurs personnes simultanément, une intoxication alimentaire correspond à l’apparition d’une infection ou d’un dérèglement corporel suite à l’ingestion d’une substance toxique ou d’aliments infectés par des agents bactériens.

Généralement bénignes, elles peuvent parfois occasionner des complications cardiaques ou au niveau des reins et entraîner le décès des personnes les plus fragiles. Les symptômes les plus courants d’une intoxication alimentaire sont les nausées et/ou vomissements, les crampes et douleurs abdominales, une diarrhée et une déshydratation. De la fièvre et une grande fatigue peuvent aussi être constatées.

Ces symptômes apparaissent dès que l’aliment a été absorbé ou, au plus tard, dans les 24 à 72 heures suivant l’ingestion. En cas d’intoxication alimentaire, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin, qui procèdera à un examen médical complet avec, si besoin, des analyses de sang et un examen des selles.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité