Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

93% de nos médicaments contiendraient des allergènes

Une nouvelle étude révèle que la plupart des composés inactifs que contiennent les médicaments sont en réalité susceptibles de déclencher des réactions allergiques ou un inconfort chez certains patients.

93% de nos médicaments contiendraient des allergènes Stas_V/iStock

  • Publié 16.03.2019 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Savez-vous vraiment ce que contiennent les pilules, cachets et autres sirops que vous avalez pour vous soigner lorsque vous êtes malade ? La question mérite d’être posée lorsque l’on sait que la plupart des médicaments accessibles en vente libre ou sur ordonnance contiennent, outre les ingrédients actifs, des composés inactifs qui aident à stabiliser le médicament ou à faciliter son absorption.

Ces composés inactifs, qui peuvent constituer jusqu’à plus de la moitié de la masse d’une pilule, sont la plupart du temps bénins. Mais il peut aussi arriver qu’ils déclenchent chez les patients des réactions allergiques ou des irritations, révèle une nouvelle étude du MIT et du Brigham and Women's Hospital publiée dans la revue Science Translational Medicine.

Pire : dans la plupart des cas, les médecins n'ont aucune idée des ingrédients qui sont inclus dans les pilules qu'ils prescrivent à leurs patients, en raison des très nombreuses formulations différentes disponibles pour un médicament donné. "Pour la plupart des patients, peu importe s'il y a un peu de lactose, un peu de fructose ou d'amidon. Cependant, il existe une sous-population de patients, dont la taille est actuellement inconnue, qui seront extrêmement sensibles à ces substances et développeront des symptômes déclenchés par les ingrédients inactifs", explique Daniel Reker, un des principaux auteurs de l'étude.

Gluten, lactose, huile d'arachide, colorants chimiques...

Professeur adjoint au département de génie mécanique du MIT, gastroentérologue au Brigham and Women's Hospital et auteur principal de l'étude, le Dr Giovanni Traverso a commencé à se pencher sur cette question il y a environ cinq ans à la suite d'une expérience impliquant un patient qu'il aidait à soigner. Le patient, qui souffrait de la maladie coeliaque, a mal réagi à l'oméprazole, un suppresseur d'acide courant utilisé pour traiter les ulcères d'estomac.

La formulation spécifique du médicament qu’avait pris le patient contenait du gluten. Or, cette information n’était disponible qu’auprès du fabricant de l’époque. Une semaine après avoir commencé son traitement, le patient a déclaré se sentir malade juste après qu’il avalait la pilule. "Cela m'a vraiment fait comprendre à quel point nous en savons peu sur les comprimés et les effets indésirables potentiels qu'ils peuvent avoir", affirme le Dr Traverso, qui estime qu’il y a "une énorme sous-estimation de l'impact potentiel que les ingrédients inactifs peuvent avoir."

À l’heure actuelle, lorsque les médecins rédigent une ordonnance, ils précisent le type et la posologie du produit pharmaceutique actif. Rien en revanche, ne les oblige à mentionner les composés inactifs. C’est d’autant plus compliqué que de nombreux médicaments se présentent sous des douzaines de formulations différentes. Quant aux notices de médicaments, elles énumèrent habituellement les ingrédients inactifs, mais pas les quantités pour chacun d’entre eux.

93% des médicaments contiennent des allergènes

Selon les auteurs de l’étude, ces intolérances à un composé inactif particulier est certainement répandu, quoi qu’il soit impossible d’avancer des chiffres exacts. Ils se basent notamment sur l’analyse de certaines études médicales décrivant des patients présentant des réactions allergiques au traitement, comme des ballonnements ou des maux d’estomac. Ces cas pourraient même être particulièrement fréquents chez les personnes de plus de 65 ans, puisque 30% d’entre eux prennent au moins cinq comprimés par jour, ce qui pourrait permettre l'accumulation d'ingrédients essentiels.

Les chercheurs ont aussi cherché à en savoir davantage sur les inactifs que l'on trouve dans les médicaments accessibles sur ordonnance ou en vente libre. Grâce à une base de données appelée Pillbox, ils ont pu déterminer la composition de presque tous les médicaments sur ordonnance et en vente libre disponibles aux États-Unis. Ils ont constaté que pour la plupart des médicaments, plus de la moitié de la pilule est composée d'ingrédients inactifs, et pour certains, jusqu'à 99%. Ils ont également découvert qu'environ 93% des médicaments contiennent des allergènes comme de l'huile d'arachide, du lactose ou des colorants, et que presque tous contiennent des composés que certains patients ne peuvent tolérer, comme le gluten et certains types de sucre. Environ 55 % des médicaments contiennent des sucres appelés sucres FODMAP, ce qui peut déclencher des réactions allergiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité