Publicité

QUESTION D'ACTU

Chez les moins de 30 ans non-fumeurs 

Papillomavirus : le HPV déclenche de plus en plus de cancers des cordes vocales

Le HPV (papillomavirus humain) est responsable de plus en plus de cancers des cordes vocales, qui apparaissent désormais chez les moins de 30 ans non-fumeurs. 

Papillomavirus : le HPV déclenche de plus en plus de cancers des cordes vocales innovatedcaptures / stock

  • Publié 08.02.2019 à 15h36
  • |
  • |
  • |
  • |


De plus en plus de jeunes adultes souffrent de cancer des cordes vocales à cause du HPV. Des chercheurs du Massachusetts General Hospital (MGH) ont ainsi retrouvé cette infection chez quasiment tous les malades de moins de 30 ans qu'ils ont analysés lors d'une étude, et la plupart étaient non-fumeurs.

"Au cours des  dernières années, ce cancer a été presque exclusivement associé au tabagisme et presque entièrement observé chez les patients de plus de 40 ans", affirme Steven Zeitels, directeur du service de chirurgie du larynx au sein du MGH, et auteur du rapport. "Aujourd'hui, les non-fumeurs représentent près de 50% des patients atteints d'un cancer des cordes vocales, et il est courant qu'il soit diagnostiqué avant l'âge de 40 ans. Cette évolution épidémiologique est un problème de santé publique important, en raison de la confusion diagnostique qu'elle peut créer", analyse-t-elle.

Augmentation du cancer des cordes vocales chez les non-fumeurs

Au total, les dossiers médicaux de 353 personnes ont été passés au crible. Aucun des 112 malades de la cohorte traités entre 1990 et 2004 n'avait 30 ans ou moins. Mais 11 des 241 patients soignés de 2004 à 2018 étaient âgés de 30 ans ou moins, et seulement 3 des 11 étaient fumeurs. L'analyse d'échantillons de tissus prélevés sur les tumeurs de 10 des 11 jeunes patients a révélé des souches de HPV chez chacune d'elles.

"Des études à grande échelle sont maintenant nécessaires pour déterminer le rythme de l'augmentation du cancer des cordes vocales chez les non-fumeurs", concluent les chercheurs. L'augmentation du nombre de cas de cancer des cordes vocales suit celle, antérieure, du nombre de cas de cancer de la gorge, qui a elle aussi été associée au HPV.

Des rumeurs infondées sur les vaccins anti-papillomavirus

Se transmettant généralement au cours de rapports sexuels, avec ou sans pénétration, et plus particulièrement au cours des premières années de la vie sexuelle, les papillomavirus humains sont des virus à l’origine de la plupart des cancers du col de l’utérus, ainsi que des cancers du vagin, de la vulve, de l'anus et de cancers ORL. La vaccination contre les HPV est fortement recommandée pour les jeunes filles âgées de 9 à 14 ans (deux doses de vaccin) avant leur entrée dans la vie sexuelle, ou en rattrapage jusqu’à 19 ans inclus (trois doses), ainsi que pour les hommes de moins de 26 ans ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes.

Si de nombreux spécialistes s’accordent même sur le nécessaire élargissement de la vaccination à toutes les filles et les garçons à partir de 9 ans, ils doivent faire face à une méfiance de plus en plus grande de l’opinion publique, ce qui occasionne une trop faible couverture vaccinale. Selon la Haute Autorité de santé, moins de 20% de la population cible est à ce jour vaccinée contre les HPV alors que le Plan Cancer 2014-2019 avait fixé un objectif de 60%. "Des rumeurs infondées sur les vaccins anti-papillomavirus continuent de retarder ou d'entraver inutilement l'intensification de la vaccination", vient de rappeler l’OMS.


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité