Publicité

QUESTION D'ACTU

Recommandé par le HCSP

HPV : le Gardasil 9 améliore la protection contre plusieurs cancers

Le Gardasil 9 est désormais recommandé chez les jeunes filles, les hommes ayant des rapports homosexuels et les personnes immunodéprimées. 

HPV : le Gardasil 9 améliore la protection contre plusieurs cancers londondeposit/epictura

  • Publié 04.04.2017 à 12h10
  • |
  • |
  • |
  • |


L’arsenal vaccinal contre les infections à papillomavirus humain (HPV) s’élargit. Dans un avis rendu fin mars, le Haut Conseil à la Santé publique (HCSP) se prononce en faveur du Gardasil 9. Ce nouveau vaccin protège contre 5 souches supplémentaires du HPV responsables de plusieurs cancers (col de l’utérus, vulve, anus...) ainsi que des verrues génitales.

Les HPV représentent plus d’une centaine de virus, dont une quinzaine sont capables de provoquer ces maladies. Les plus redoutés sont les HPV 16 et 18 – responsables de 70 % des cancers du col - contre lesquels immunise le vaccin Cervarix. La première version du Gardasil protège, quant à lui, contre les génotypes 6, 11, 16 et 18.


Une protection contre 9 souches

La nouvelle formule du Gardasil 9 inclut ces souches virales, auxquels s’ajoutent les sérotypes 31, 33, 45, 52 et 58. Ces derniers sont responsables d’environ 20 % des cancers cervicaux. Au total, ces 9 HPV « sont responsables de 90 % des cancers du col de l’utérus, 80 % des lésions malpighiennes intraépithéliales de haut grade, 70 % des cancers du vagin, 40 % des cancers de la vulve, 85 % des cancers de l’anus et 60 % des cancers du pénis », décrit le HCSP.

Les essais cliniques comparant le Gardasil et le Gardasil 9 ont montré une efficacité comparable, ainsi qu’une réduction de plus de 96 % des infections par les 5 nouvelles souches de HPV contenues dans la nouvelle formule du vaccin. De plus, aucune différence de tolérance n’a été observée. Cette efficacité devrait permettre de réduire l’incidence de tous ces cancers, ainsi que la mortalité qui leur est attribuée. Plus de 7 000 personnes en meurent chaque année.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Bientôt disponible en France

Déjà autorisée aux Etats-Unis, en Australie ou en Allemagne, le Gardasil 9 devrait être disponible en France à l’automne prochain. Le HCSP recommande d’initier la vaccination à 2 doses chez les jeunes filles de 11 ans à 14 ans, et à 3 doses chez celles de 15 à 19 ans. Les experts précisent que les patientes ayant démarré leur vaccination avec le Gardasil ou le Cervarix doivent continuer avec le même vaccin. Celles qui ont reçu un schéma complet avec l’un ou l’autre de ces vaccins n’ont pas besoin de recevoir le Gardasil 9.

De même, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes ayant commencé à être vacciné avec le Gardasil ou le Cervarix ne doivent pas changer de vaccin. En revanche, ceux qui n’ont pas encore reçu d’injection peuvent recevoir 3 injections du Gardasil 9 jusqu’à 26 ans. Enfin les jeunes filles et garçons immunodéprimés qui n’ont pas encore été vaccinés devraient recevoir le nouveau vaccin, estiment le HCSP.

Afin de lever les freins à la vaccination contre le HPV – à peine 14 % des jeunes filles françaises sont vaccinés contre plus de trois-quarts des Australiennes -, les experts du HCSP préconise une grande campagne d’information auprès des médecins. Ils conseillent également que le vaccin soit vendu à un prix abordable, et prônent une prise en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité