Publicité

QUESTION D'ACTU

Semaine européenne de prévention

Col de l'utérus : un dépistage tous les 3 ans de 25 à 65 ans

A l'occasion de la semaine européenne de prévention et de dépistage du cancer du col de l'utérus, l'Inca rappelle que le frottis concerne les femmes de 25 à 65 ans. 

Col de l'utérus : un dépistage tous les 3 ans de 25 à 65 ans imagepointfr/epictura

  • Publié 20.01.2017 à 23h06
  • |
  • |
  • |
  • |


« Entre 25 et 65 ans, un frottis tous les 3 ans c’est important ». Avec ce message de prévention lancé à l’occasion de la semaine européenne de prévention et de dépistage du cancer du col de l'utérus (du 22 au 28 janvier 2017), l’Institut national du cancer espère sensibiliser les femmes à l’importance du dépistage.

Chaque année en France, quelque 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus sont diagnostiqués et un peu plus de 1 000 femmes en meurent. Pourtant, « le cancer du col de l’utérus pourrait presque être éliminé en France grâce à deux leviers efficaces et complémentaires : la vaccination contre les HPV pour les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans, et le frottis pour les femmes âgées entre 25 et 65 ans », souligne l’Inca, ajoutant que, détecté tôt, ce cancer se soigne dans 9 cas sur 10.

Source : Institut national du cancer, Inca. 

 

Une survie encore faible

Le dépistage par frottis permet de repérer des lésions précancéreuses et des cancers à un stade précoce (non invasif). Depuis les années 1980, ce dépistage a conduit à une baisse importante de l’incidence et la mortalité en France. Mais ces cancers, aujourd’hui moins nombreux, sont de plus mauvais pronostic. Résultat : 5 ans après le diagnostic, 66 % des femmes sont encore en vie, un taux de survie qui s’est très peu amélioré ces 25 dernières années.

Alors cette année, les autorités ont choisi de promouvoir le frottis, et en particulier la nécessité de le réaliser régulièrement. L’objectif est donc « de mobiliser les 17 millions de femmes de 25 à 65 ans concernées par le dépistage, et en particulier les 40 % d'entre elles qui ne le réalisent pas, ou pas assez fréquemment », explique l’Inca.


Un frottis tous les 3 ans

Dans un spot vidéo et des messages radio, l’agence rappelle ainsi que le frottis doit être réalisé tous les 3 ans même après la ménopause, même en l’absence de rapports sexuels et que les femmes soient ou non vaccinées contre le papillomavirus humains (HPV) – le virus responsable de près de 70 % des cancers.

L’Inca précise que cette campagne s’inscrit dans la perspective de la généralisation du dépistage organisé qui vise à réduire de 30 % l’incidence et le nombre de décès par cancer du col de l’utérus dans les 10 ans à venir, tout en luttant contre les inégalités d’accès et de recours au dépistage.  

   

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité