Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude suédoise

Verrues génitales : 2 doses de Gardasil réduisent le risque

Deux doses du vaccin Gardasil contre le papillomavirus suffisent pour réduire le risque de verrues génitales, ou condylomes, selon une étude sur un million de femmes.

Verrues génitales : 2 doses de Gardasil réduisent le risque DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 24.02.2014 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Réduire les doses de vaccin anti-HPV (papillomavirus humain) Gardasil n’impacte pas sur son efficacité. C’est le résultat d’une étude du Karolinska Institutet récemment parue dans le JAMA. Il suffirait de deux doses pour protéger des verrues génitales.

 

- 82% de cas de condylomes

L’équipe de chercheurs suédois a suivi pendant 4 ans plus d’un million de jeunes filles et femmes âgées de 10 à 24 ans. Un groupe a été constitué de femmes vaccinées contre le HPV, dont une minorité a ensuite été atteinte de verrues génitales. L'autre groupe comptait des femmes infectées qui n'avaient pas été vaccinées. Au cours de la période de suivi, plus 20 000 femmes ont été traitées pour condylomes en Suède, dont 322 participantes précédemment vaccinées.

Les chercheurs ont analysé la prévalence des verrues génitales chez les femmes des deux groupes. Ils ont utilisé les condylomes comme critère d’efficacité du vaccin car il s’agit d’une infection liée au HPV. Contrairement à d’autres, elle apparaît beaucoup plus rapidement après la contamination (1 à 6 mois). C'est avec trois doses que le corps est le mieux protégé des verrues génitales. La prévalence est alors réduite de 82 %. Mais avec deux doses seulement, le vaccin reste très efficace puisqu’il diminue la prévalence de 72 %. C'est aussi le cas avec une simple dose de vaccination, qui abaisse la prévalence de 69%.

 

Bientôt un passage à deux doses ?

Ces résultats ne peuvent en aucun cas être étendus à une protection contre le cancer du col de l’utérus, rappellent les chercheurs. Mais en novembre dernier, une étude suggérait qu’une dose du vaccin Cervarix suffisait pour combattre la maladie. Le taux d’anticorps produit après une dose de vaccination était stable et 5 à 24 fois plus élevé qu’après une infection au HPV. Les taux produits après deux et trois doses de vaccination étaient comparables selon les résultats.

 

Le président du Haut Conseil de Santé publique (HCSP), Daniel Floret, alors contacté par pourquoidocteur ne repoussait alors pas une réduction du nombre de doses obligatoires : « Si on passait à deux doses en France, l’acceptabilité serait probablement meilleure, et sur le plan du coût de vaccination, cela changerait radicalement les choses. » Une dose de vaccin Gardasil en France revient à 135 €, dont 65 % sont pris en charge par l’Assurance Maladie. Le vaccin est toujours indiqué pour un schéma à trois doses. Le Cervarix, en revanche, a reçu une autorisation européenne à hauteur de deux doses (111€ chacune).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité