Publicité

QUESTION D'ACTU

Soins de santé

Alzheimer : succès d'un médicament expérimental

Un médicament expérimental pourrait éviter de développer la maladie d'Alzheimer. Explications. 

Alzheimer : succès d'un médicament expérimental frentusha / istock

  • Publié 21.01.2019 à 17h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Un médicament expérimental nommé "3K3A-APC" pourrait éviter de développer la maladie d'Alzheimer, selon de nouvelles recherches. Initialement mis au point pour traiter les survivants d'un AVC*, le 3K3A-APC s’est avéré efficace pour empêcher la formation de plaques bêta-amyloïdes, responsables de la maladie d'Alzheimer.

Les plaques bêta-amyloïdes réduisent la circulation sanguine vers le cerveau, ce qui entraîne la dégradation des cellules cérébrales. Au fil des ans, les chercheurs ont étudié de nombreuses voies pharmacologiques pour s'attaquer à ces plaques, mais, à ce jour, aucune n'a mené à la mise au point de médicaments efficaces.

Version modifiée d'une protéine

3K3A-APC est une version modifiée de la "protéine C" ("activated C protein" en anglais dans le texte), qui protège les cellules cérébrales et les vaisseaux sanguins des dommages causés par l'inflammationDans la version modifiée, ses vertus anticoagulantes ont été supprimées pour ne conserver que les effets anti-inflammatoires.

Les scientifiques ont mené leur étude en utilisant des souris porteuses d'un certain nombre de mutations génétiques dont la recherche a montré qu'elles augmentent le risque de développer la maladie d'Alzheimer. Ces animaux produisaient des niveaux élevés de bêta-amyloïde et présentaient un déclin cognitif doublé d’une neuroinflammation.

Avant la formation généralisée de plaques bêta-amyloïde

Comme les chercheurs l'avaient théorisé, le 3K3A-APC a réduit l'accumulation de protéines toxiques dans le cerveau de ces souris. De plus, les souris ont eu moins de déficits de mémoire et leur débit sanguin cérébral était normal. "Ces résultalts suggèrent que le moment optimal pour le traitement de la pathologie est le début de l'évolution de la maladie, avant la formation généralisée de plaques bêta-amyloïde", complètent les chercheurs. "Le 3K3A-APC pourrait être un traitement anti bêta-amyloïde efficace contre la maladie d'Alzheimer au stade précoce chez les humains", concluent-ils.

Aujourd’hui en France, la maladie d’Alzheimer touche directement ou indirectement 3 millions de personnes, et près de 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. D’ici 2020, si la recherche ne progresse pas, l’Hexagone comptera 1 200 000 personnes malades. 

*Accident vasculaire cérébral. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité