Publicité

QUESTION D'ACTU

Recherche

Alzheimer : peut-on attraper la maladie via certains instruments médicaux ?

Nouvelle piste dans la théorie infectieuse. La maladie d'Alzheimer pourrait finalement être contagieuse et se transmettre via certains équipements médicaux.

Alzheimer : peut-on attraper la maladie via certains instruments médicaux ? Sergey Tinyakov /istock

  • Publié 18.12.2018 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


De nouvelles preuves appuient l'idée que les protéines responsables de la maladie d'Alzheimer pourraient, dans de rares cas, être contagieuses. Cette pathologie dégénérative se transmettrait alors via certains traitements médicaux.
 
Cette recherche est partie d’un article publié dans Nature en 2015. Une équipe de chercheurs y racontait s'être penchée sur huit patients atteints de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ). Ces personnes avaient toutes reçu des hormones de croissance de personnes décédées contaminées par des prions, des protéines infectieuses responsables de ladite pathologie cérébrale.

Hormones de croissance

Les chercheurs ont alors constaté que ces personnes avaient aussi des dépôts de protéines bêta-amyloïdes dans leur cerveau, qui sont aujourd’hui identifiées comme les premiers signes annonciateurs de la maladie d'Alzheimer. De là, une nouvelle équipe a étudié les liens entre les hormones de croissance et les dépôts amyloïdes.

Pour ce faire, ils ont injecté à des animaux une protéine de type amyloïde, semblable à celles trouvées dans le traitement hormonal original. Les souris ont alors aussi développé les dépôts amyloïdes dans leur cerveau, ce qui montre que la transmission de ces protéines est tout à fait possible.

Herpès et parodontite

Nanisme, insuffisance rénale chronique, grandes brûlures, escarres, cachexie… Les injections d'hormone de croissance servent dans de multiples situations, mais celles utilisées de nos jours sont désormais faites à base d’hormones de synthèse. La question est donc de savoir si d'autres traitements médicaux encore utilisés aujourd'hui pourraient propager des protéines amyloïdes. Pour les chercheurs, il est important d'examiner ces risques, notamment en neurochirurgie. "Nous cherchons également à mieux comprendre la cause et les conséquences du dépôt de bêta-amyloïdes dans le cerveau", conclut le directeur de l’étude Silvia Purro.

Récemment, des études ont conclu que l’herpès et la parodontite (une maladie des gencives, NDLR) pourraient aussi être à l’origine de la maladie d’Alzheimer, suivant la même piste infectieuse et contagieuse. Aujourd’hui en France, la maladie d’Alzheimer touche directement ou indirectement 3 millions de personnes, et près de 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. D’ici 2020, si la recherche ne progresse pas, l’Hexagone comptera 1 200 000 personnes malades.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité