Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Ménopause : certains traitements augmentent le risque de caillot sanguin

Certains traitements oraux proposés pour soulager les symptômes de la ménopause augmentent le risque de formation de caillots sanguins.

Ménopause : certains traitements augmentent le risque de caillot sanguin yacobchuk / istock

  • Publié 15.01.2019 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


A la ménopause, les femmes qui prennent certains types de comprimés d'hormonothérapie substitutive (THS) auraient plus de risques de développer des caillots sanguins, selon de nouvelles recherches publiées dans le BMJ. Les caillots sanguins peuvent entraîner des embolies pulmonaires, des accidents vasculaires cérébraux et des infarctus et donc, dans les cas les plus graves, la mort ou un handicap durable. 

L'hormonothérapie substitutive est utilisée pour soulager les symptômes de la ménopause, comme les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes. Différents traitements sont disponibles en fonction des symptômes. Sont par exemple utilisés des comprimés contenant des œstrogènes et/ou des progestatifs, des patchs, des gels et des crèmes.

Urine de cheval

La présente étude a analysé les ordonnances de 80 000 femmes âgées de 40 à 79 ans, toutes victimes de caillots sanguins, puis les a comparées aux dossiers de 390 000 femmes qui n'en avaient jamais eu. Résultat : la prise de comprimés de THS équivalait à neuf cas supplémentaires de caillots sanguins sur 10 000 femmes. Le risque de caillots sanguins était 15% plus élevé pour les traitements contenant des œstrogènes fabriqués à partir d'urine de cheval que pour l'œstradiol synthétique, tant pour les traitements hormonaux simples que combinés.

Au final, les patchs et les gels étaient les traitements les plus sûrs. "Nos découvertes sont particulièrement importantes pour les femmes qui ont besoin d'un traitement hormonal substitutif et qui sont déjà exposées à un risque accru de formation de caillots sanguins", précisent les auteurs. "Il est important que les patientes ne paniquent pas ou n'arrêtent pas de prendre leur traitement après avoir pris connaissance de cette étude, mais qu'elles discutent plutôt de leurs préoccupations lors de leur prochain rendez-vous chez le médecin", ajoutent-ils.

Fin des cycles menstruels

Il est par ailleurs possible de faire un lien entre ces résultats et le risque de caillot sanguin observé avec la contraception orale. C’est le même mécanisme : quand c’est administré par voie orale, cela passe par le foie en premier.

La ménopause survient en général entre 45 et 55 ans. C’est un phénomène naturel qui correspond à l'arrêt de la période reproductive de la femme. Elle est liée à la fin des cycles menstruels lors de l'arrêt de la sécrétion d'œstrogènes et de progestérone par les ovaires.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité