Publicité

QUESTION D'ACTU

Pour éviter les effets secondaires

Cancer et chimiothérapie : une éponge en 3D pour absorber le surplus de médicaments

Des chercheurs ont réussi à mettre au point une éponge en 3D capable d'absorber le surplus de médicaments relâchés dans le corps par la chimiothérapie en cas de cancer. 

Cancer et chimiothérapie : une éponge en 3D pour absorber le surplus de médicaments Capture d'écran/ACS Central Science

  • Publié 12.01.2019 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Voilà qui pourrait révolutionner le traitement contre le cancer. Actuellement, les malades sont le plus souvent soignés par chimiothérapie et, aussi efficace puisse-t-elle être, cette technique engendre de nombreux effets secondaires indésirables. Car le traitement agit sur tout le corps et pas seulement sur la partie affectée par la tumeur. Afin de remédier à cela, des scientifiques ont mis au point une éponge imprimée en 3D capable d’absorber l’excès de médicaments relâchés par la chimio, révèle une étude américaine parue dans le journal ACS Central Science mercredi 9 janvier.  

Pour l’heure, les scientifiques de l’Institut de Californie n’ont testé leur appareil que sur des cochons et se sont concentrés sur le foie. "Nous sommes en train de développer le dispositif pour le cancer du foie car il s’agit d’une lourde menace de santé publique, on recense des dizaines de milliers de nouveaux cas chaque année et nous traitons déjà cette maladie en utilisant la chimiothérapie intra-artérielle (le médicament est administré dans l’artère ou les artères approvisionnant la tumeur via un cathéter, NDLR)", explique Steven Hetts, radiologue à l’Université de Californie à San Francisco.  

Les chercheurs ont donc injecté un médicament du nom de doxorubicine dans le sang des cochons en amont du foie et inséré leur dispositif dans une veine en aval pendant quelques heures, soit le temps de la chimio. Après quoi, les scientifiques ont remarqué que 64% d’excès de doxorubicine avait quitté le sang.

De nouveaux tests à réaliser sur un corps plus élaboré  

Si les résultats sont très prometteurs, l’appareil est encore loin d’être accessibles aux malades. "Ces travaux sont une nouvelle approche excitante pour réduire les effets secondaires de la chimiothérapie (…) Nous devons encore construire un corps plus élaboré pour s’assurer que notre technique est sûre avant de voir si cela pourrait être efficace sur les patients", explique Steve Rannard, du Cancer Research UK, à BBC News. Toutefois, si les prochains tests se révèlent concluants, la FDA (Federal Drug Administration) devrait donner son accord rapidement pour une commercialisation en raison de la nature même de l’éponge, s’enthousiasme-t-il.

En France, en 2011, on estimait à environ 8 200 le nombre de cancer du foie. Cette maladie touche les hommes à 80% et survient le plus souvent au cours de l’évolution d’une maladie chronique comme une cirrhose ou d’une hépatite B. Le choix des traitements se fait au cas par cas. Il en existe quatre types : l’ablation partielle, la greffe de foie, la destruction tumorale percutanée et la chimiothérapie.

Les effets secondaires de cette dernière varient en fonction des traitements. Parmi les plus courants on peut observer : une chute des cheveux ou alopécie, des nausées et vomissements, des diarrhées, une baisse de globules blancs et rouges et des plaquettes, des lésions de la bouche, des troubles cardiaques ainsi que du cycle menstruel, des douleurs musculaires et articulaires, des réactions allergiques ou encore une grande fatigue.

  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité