Publicité

QUESTION D'ACTU

Soins de santé

Migraine chronique : et si le botox était la solution ?

Des injections de toxine botulique s’avèrent efficaces pour réduire la fréquence des migraines chroniques. Explications. 

Migraine chronique : et si le botox était la solution ? g-stockstudio/iStock

  • Publié 04.01.2019 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si des injections de botox permettaient aux migraineux de réduire la fréquence de leurs crises ? Jusqu’ici principalement utilisée en chirurgie esthétique depuis le début des années 2000, la toxine botulique dispose de propriétés neurotoxiques qui en font un outil efficace pour traiter préventivement la migraine.

C’est ce que met en lumière une méta-analyse menée par une équipe de chercheurs français, et publiée dans le numéro de janvier de Plastic and Reconstructive Surgery, le journal médical officiel de la Société Américaine des chirurgiens plasticiens (ASPS). "D’après la méta-analyse des données d’essais cliniques groupées, la toxine botulique est supérieure au placebo inactif pour le traitement préventif de la migraine", explique le professeur Benoît Chaput, docteur en médecine de l'hôpital universitaire de Rangueil, à Toulouse.

Une diminution des épisodes migraineux

Le professeur Chaput et ses collègues ont identifié et analysé les données de 17 essais randomisés antérieurs qui comparaient l’efficacité de la toxine botulique au placebo pour le traitement préventif des migraines. Ces études comprenaient près de 3 650 patients, dont environ 1 550 avaient des migraines chroniques, avec au moins 15 crises de maux de tête par mois pendant plus de 3 mois et avec des symptômes de migraine au moins 8 jours par mois. Les patients restants avaient des migraines épisodiques moins fréquentes.

Lors de l’analyse groupée des données, les chercheurs se sont aperçus que les injections de toxine botulique avaient considérablement réduit la fréquence des crises de migraine chronique. Ainsi, 3 mois après l'injection, les patients traités avec la toxine botulique présentaient en moyenne 1,6 crise de migraine en moins par mois, par rapport à ceux traités avec un placebo inactif.

Par ailleurs, l’amélioration était apparente moins de 2 mois après le traitement par la toxine botulique. Pour maintenir les effets du traitement, les injections de toxine botulique doivent généralement être répétées tous les 3 mois. Mais la toxine botulique est aussi efficace chez les patients souffrant de migraines épisodiques, avec une amélioration visible dans les 2 mois.

Une amélioration de la qualité de vie

Surtout, le botox n’est pas juste utile pour traiter les migraines, puisque les scientifiques ont noté chez les patients une amélioration significative de la qualité de vie des patients, avec une réduction des symptômes dépressifs. « Cela peut s'expliquer par l'impact réduit des maux de tête et des incapacités liées à la migraine, réduisant ainsi les symptômes de dépression et d'anxiété", écrivent le professeur Chaput et ses coauteurs.

En France, on estime que 7 à 8 millions de personnes sont touchées par les migraines en France, soit environ 12% de la population adulte et 5 à 10% des enfants. Douloureuses, invalidantes et bien souvent chroniques, elles peuvent avoir des répercussions parfois importantes sur la vie socio-économique des personnes qui en souffrent, notamment parce qu'elles rendent pénible toute activité et les obligent souvent à s’allonger dans le noir dans l’espoir que la douleur disparaisse. Le botox pourrait donc devenir, avec d’autres traitements actuellement à l’étude, un espoir thérapeutique pour les patients souffrant de migraines sévères.

D’ailleurs, plusieurs établissements hospitaliers, comme celui de Limoges utilisent la toxine botulique pour traiter les migraines chroniques. Mais, contrairement aux États-Unis (en 2010) et au Royaume-Uni (en 2012), la France n’a pas encore donné d'autorisation de mise sur le marché pour ce traitement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité