Publicité

QUESTION D'ACTU

Épidémie

Grippe : nouvelles directives pour les personnes à risque

La Société américaine des maladies infectieuses publie de nouvelles directives concernant la grippe, notamment pour éviter les complications chez les personnes à risque. 

Grippe : nouvelles directives pour les personnes à risque Sladic / iStock

  • Publié 19.12.2018 à 10h50
  • |
  • |
  • |
  • |


En France, le vaccin contre la grippe est déjà en rupture de stock dans certaines pharmacies. Les pouvoirs publics conseillent vivement aux personnes à risque, c’est-à-dire aux femmes enceintes, aux personnes âgées ou fragiles (obèses, asthmatiques) et aux enfants de se faire vacciner pour éviter que l’épidémie ne se propage. Mais aussi, pour éviter que ces personnes décèdent. La Société américaine des maladies infectieuses publie de nouvelles directives pour protéger les patients dans la revue Clinical Infectious Diseases.

La vaccination ne suffit pas

"La vaccination annuelle contre la grippe est le meilleur moyen de prévenir la maladie, mais son efficacité n’est pas à 100%. Il faut inciter les personnes à risque élevé à consulter immédiatement un médecin si elles développent des symptômes de la grippe pendant la saison", explique Timothy M. Uyeki, l’un des médecins qui a élaboré ces directives. Ainsi, la Société américaine des maladies infectieuses recommande aux personnes à risque d’utiliser des tests moléculaires pour diagnostiquer la grippe.

Ils permettent de diagnostiquer la maladie en 15 à 60 minutes. D’autres sont plus rapides mais moins fiables selon certains médecins. Aussi, il est généralement conseillé de prescrire un traitement antiviral dans les deux jours suivant l’apparition des symptômes de la grippe. Mais dans le cas des personnes à risque, la Société américaine des maladies infectieuses propose de prescrire ce traitement, également plus de deux jours après l’apparition des symptômes.

Ne pas perdre de temps pour éviter l’infection

Fièvre, toux, douleurs musculaires et maux de gorge sont les signes de la grippe. Quand une personne dite "à haut risque" est hospitalisée pour ces symptômes, les médecins recommandent de lui donner immédiatement le traitement antiviral. Et ce, avant-même d’avoir les résultats du test ! "Les personnes à haut risque hospitalisées avec des complications de la grippe courent un risque accru d’infections bactériennes graves et de maladies infectieuses. L’expertise des médecins est essentielle pour s’assurer qu’elles reçoivent les meilleurs soins", estime Andrew T. Pavia, chef de la division des maladies infectieuses pédiatriques à l’Université d’Utah (Salt Lake City).

L’année dernière, l’épidémie de grippe a causé 49 millions de cas aux Etats-Unis, dont 960 000 hospitalisations et 79 000 décès. En France, elle a été précoce et exceptionnellement longue, selon le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire. 75 500 passages aux urgences ont été recensés et 13 000 décès.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité