Publicité

QUESTION D'ACTU

Microbiome

Intestin : que faut-il prendre après un traitement antibiotique ?

Les probiotiques, traditionnellement prescrits après la prise d'antibiotiques, ne seraient pas la meilleure option. 

Intestin : que faut-il prendre après un traitement antibiotique ? seb_ra / istock.

  • Publié 20.11.2018 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Des chercheurs ont évalué trois types de soins destinés à rétablir notre équilibre biologique suite à un traitement antibiotique : les probiotiques, la transplantation fécale et la consommation de fibres. Il semblerait que la troisième option soit préférable aux deux autres.

Les antibiotiques tuent les bactéries nocives qui causent les maladies, mais causent aussi des dommages collatéraux au microbiome, la communauté de bactéries qui vit dans nos intestins. Il en résulte un appauvrissement profond, quoique généralement temporaire, des bactéries bénéfiques.

Souches bactériennes 

La stratégie classique pour atténuer cette perturbation consiste à prendre un supplément probiotique, contenant des bactéries vivantes, pendant ou après un traitement antibiotique. La logique est simple : les bactéries bénéfiques dans l'intestin sont endommagées par les antibiotiques, alors pourquoi ne pas les remplacer par les souches bactériennes "bénéfiques" des probiotiques pour aider les bactéries intestinales à retrouver leur équilibre ?

Cette hypothèse a été remise en question par une récente étude. Les participants ont pris des antibiotiques et ont été répartis en deux groupes : le premier groupe a reçu une préparation probiotique à 11 souches pendant quatre semaines ; le second a reçu un placebo

Un système complexe

Les chercheurs ont découvert que les dommages causés par les antibiotiques aux bactéries intestinales des personnes du premier groupe ont permis aux souches probiotiques de coloniser efficacement l'intestin. Mais cette colonisation a retardé la récupération normale du microbiote, qui est resté perturbé pendant toute la période d'étude de six mois. Par contre, le microbiote du deuxième groupe est revenu à la normale dans les trois semaines suivant l'administration des antibiotiques. Cette recherche révèle donc une vérité surprenante : nous ne savons toujours pas quels types de bactéries sont vraiment bénéfiques, ni même ce qui constitue un microbiome sain.

Par ailleurs, il est peu probable que les souches bactériennes individuelles soient particulièrement utiles. C’est plutôt les milliers de microbes travaillant ensemble qui pourraient être bénéfiques pour la santé. Cela signifie que l'ajout d'une ou même de 11 souches de bactéries dans un probiotique n’a pas d’impact sur l’équilibre de ce système complexe.

Carburant pour la fermentation bactérienne

L'étude a également exploré une approche alternative à la restauration des microbiomes. Un groupe de participants s'est fait prélever ses propres selles et les a congelées avant l'antibiothérapie. Elles ont ensuite été réintroduites dans leur intestin à la fin de l'antibiothérapie. Ce traitement, connu sous le nom de transplantation fécale, a permis de rétablir le microbiome à son niveau initial après seulement huit jours. L'autre groupe a mis 21 jours à se rétablir. Cette approche restaure donc efficacement le microbiome intestinal à la suite d'un traitement antibiotique, mais ces patients restent néanmoins exposés à un risque de complications graves, comme une infection de la circulation sanguine.

Les fibres constituent une troisième alternative. Les composés fibreux passent sans être digérés par l'intestin grêle et pénètrent dans le côlon, où ils agissent comme carburant pour la fermentation bactérienne. Donc, si vous prenez des antibiotiques ou si vous avez récemment terminé un traitement, assurez-vous de manger beaucoup de légumes, de fruits et de céréales complètes. Vos bactéries intestinales vous en seront reconnaissantes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité