Publicité

QUESTION D'ACTU

Mode d'emploi

Pour ne pas s'empoisonner avec les huiles essentielles, suivez le guide

Avec les changements brusques de températures et l’hiver qui approche, les rhumes ou état grippaux font leur grand retour. Les huiles essentielles constituent un remède naturel et efficace. Mais il ne faut pas les utiliser n’importe comment, car elles peuvent s’avérer dangereuses.

Pour ne pas s'empoisonner avec les huiles essentielles, suivez le guide Sasha_Suzi / iStock

  • Publié 24.10.2018 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Même si l’été indien a fait jouer les prolongations au soleil et aux températures élevées, l’automne s’installe et surtout l’hiver approche. C’est donc le grand retour des rhumes, états grippaux, bronchites ou autres fatigue. Pour soigner ces "bobos" de l’hiver, de plus en plus de personnes optent pour les huiles essentielles, remèdes naturelles et efficaces. Un pharmacien en Moselle, Jacques Fleurentin, y a même consacré un livre, intitulé Du bon usage de l’aromathérapie. Car oui, si les huiles essentielles peuvent nous soigner, elles ne doivent pas être utilisées n’importe comment.

Quelles huiles pour se soigner ?

Il existerait environ 500 huiles essentielles différentes. Elles peuvent soigner maux de tête, insomnies, stress, ou encore douleurs articulaires. En cas de rhume, Jacques Fleurentin conseille le niaouli, arbre qui pousse en Nouvelle-Calédonie. Cette huile essentielle a des propriétés antibactériennes et antivirales. Ensuite, vous pouvez opter pour l’eucalyptus et plus particulièrement "l’eucalyptus globuleux ou radié", toujours selon le pharmacien. Le niaouli et l’eucalyptus combattent les microbes, les bactéries et les virus. En cas de grippe, privilégiez le thym à thymol, l’une des huiles les plus puissantes.

Comment les utiliser ?

Il existe plusieurs manières de se soigner avec les huiles essentielles. D’abord, l’ingestion par voie orale. Mais attention, il ne faut jamais les consommer pures ! Mettez quelques gouttes avec du lait, du miel ou encore du yaourt. Ensuite l’inhalation. Avec une goutte sur un mouchoir ou alors dans de l’eau chaude. Enfin, il est possible d’appliquer les huiles essentielles localement sur la peau, tout en évitant avec précaution les muqueuses, le nez, les yeux… Si vous souhaitez en diffuser chez vous, c’est possible, afin de purifier l’air par exemple.

Ce n’est pas une médecine douce !

Inhaler des huiles essentielles, s’en enduire sur le corps est simple. Mais elles doivent être utilisées avec précaution ! Efficaces pour les petits problèmes du quotidien, il faut directement aller voir un médecin si cela devient plus grave. L’huile essentielle est par définition sous une forme ultra concentrée. Elle peut provoquer de graves réactions. Irritation, nausées, voire même convulsions. Pour les éviter une seule chose à faire: demander conseil à son pharmacien !

De plus, les huiles essentielles sont déconseillées chez les enfants, la femme enceinte ou allaitante, les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques comme l’asthme. L’année dernière, la revue 60 millions de consommateurs a révélé des effets secondaires liés à l’utilisation d’huiles essentielles semblables à ceux provoqués par les perturbateurs endocriniens, comme des poussées mammaires anormales chez des jeunes garçons.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité