Publicité

QUESTION D'ACTU

Régime et aérobie

La dépression progresse : bien manger protège, faire du sport guérit

En France, la prévalence de la dépression a augmenté de 1,8 points entre 2010 et 2017. Selon deux récentes études, suivre un régime méditerranéen nous en protège, et l'aérobie nous en guérit. 

La dépression progresse : bien manger protège, faire du sport guérit kieferpix / istock

  • Publié 21.10.2018 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La prévalence de la dépression dans l'Hexagone a augmenté de 1,8 points entre 2010 et 2017, selon un récent rapport de Santé Publique France, notamment chez les femmes (+3 points), les 35-44 ans (+4 points), les chômeurs (+5 points) et les personnes à faibles revenus (+3 points).

Ruptures affectives

En 2017, parmi les personnes âgées de 18 à 75 ans, la prévalence de la dépression était estimée à 9,8% et était deux fois plus élevée chez les femmes (13%) que chez les hommes (6,4%). Elle était au plus haut entre 18 et 44 ans (environ 11,5%), puis diminuait de façon linéaire à partir de 45 ans. Chez les hommes, la prévalence était maximale entre 18 et 34 ans et chez les femmes entre 35 et 44 ans. Les individus avec un statut socio-économique défavorisé présenteraient un risque 1,8 fois plus important de faire une dépression que ceux venant d’un milieu favorisé. Les événements de vie comme les ruptures affectives (divorce, veuvage) accroîtraient aussi les risques.

Régime méditerranéen

D’après une étude menée par des chercheurs français, l'alimentation a un rôle crucial dans la prévention de la dépression. Les scientifiques ont recueilli les données de 36 556 adultes concernant leur alimentation et la survenue de troubles dépressifs. Le régime méditerranéen serait le meilleur allié contre la dépression, réduisant de 33% le risque d’en être atteint. Il repose sur la consommation en grande quantité de fruits et légumes, d’huile d’olive, de céréales et de poissons gras. A l’inverse, il consiste à manger peu de viande rouge et à boire peu d’alcool. 

Les régimes alimentaires qui favorisent l’inflammation chronique, c’est-à-dire tous ceux qui comprennent beaucoup d’aliments riches en acides gras saturés et en sucre, sont associés à des risques de dépression plus élevés. Pour protéger sa santé mentale, il faudrait également éviter les aliments transformés.

Exercices aérobiques

Selon d'autres chercheurs de l’Université de Thessalie, en Grèce, qui ont analysé une série d’essais cliniques randomisés, les exercices aérobiques (qui visent à améliorer les capacités cardio-respiratoires et l'endurance musculaire) sont essentiels dans le traitement de patients souffrant de dépression sévère. Mieux : selon eux, les exercices physiques s’avèrent globalement plus efficaces que les traitements antidépresseurs classiques et les thérapies psychologiques.

Les chercheurs ont basé leurs recherches sur 11 essais portant sur 455 patients âgés de 18 à 65 ans et présentant une dépression majeure. Tous ont réalisé des exercices d’aérobie supervisés d’intensité modérée en moyenne pendant 45 minutes, 3 fois par semaine et pendant 9,2 semaines. 

Symptômes

La dépression est décrite comme un faisceau de symptômes dont l’humeur (tristesse, perte de plaisir ou anhédonie) n’est qu’une dimension aux côtés de fonctions instinctuelles (sommeil, appétit et libido) et de fonctions cognitives et motrices fortement altérées. "Par ailleurs, pour que le syndrome soit pathologique, il faut que soient objectivées une souffrance clinique et/ou une altération des fonctionnements professionnels, familiaux et sociaux de la personne", précisent les experts.

Selon l’INPES, les symptômes d’une dépression se caractérisent par : vivre une période d’au moins deux semaines consécutives en se sentant triste, déprimé ou sans espoir, pratiquement toute la journée, presque tous les jours ; vivre une période d’au moins deux semaines consécutives en ayant perdu intérêt pour la plupart des choses, pratiquement toute la journée, presque tous les jours ; se sentir épuisé ou manquer d’énergie plus que d’habitude ; avoir pris ou perdu au moins cinq kilos ; avoir plus que d’habitude des difficultés à dormir ; avoir beaucoup plus de mal que d’habitude à se concentrer ; avoir beaucoup pensé à la mort ; avoir perdu intérêt pour la plupart des choses comme les loisirs, le travail ou les activités qui donnent habituellement du plaisir.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité