Publicité

QUESTION D'ACTU

Politique

Pesticides : le nouveau ministre de l'Agriculture accusé d'être un lobbyiste

Didier Guillaume, le nouveau ministre de l’agriculture, a déclaré que c’était "aux scientifiques de faire la preuve ou non qu’il y a des conséquences à l’usage des pesticides ou pas".

Pesticides : le nouveau ministre de l'Agriculture accusé d'être un lobbyiste LDProd / stock

  • Publié 20.10.2018 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le nouveau ministre de l’agriculture, Didier Guillaume, a fait des débuts remarqués, après avoir déclaré que c’était "aux scientifiques de faire la preuve ou non qu’il y a des conséquences à l’usage des pesticides ou pas". Il a ajouté : "sur la question des bébés sans bras, il faut que la science fasse son travail". Dans cette affaire, le seul point commun des familles d’enfants handicapés est de vivre dans des zones agricoles, ayant potentiellement recours aux pesticides.  

"Je vous présente Didier Guillaume, nouveau ministre des pesticides. On attend toujours la nomination d’un ministre de l’agriculture…", a réagi la sénatrice écologiste Esther Benbassasur Twitter. "Ça commence bien mal ! Première intervention et déjà une communication de lobbyiste. Les études sont toutes là, la démonstration des magouilles et mensonges de Monsanto aussi, mais on ne va pas contrarierla FNSEA, n’est-ce pas", a également commenté avec ironie l’eurodéputé écologiste Pascal Durandsur les réseaux sociaux."L’âge de bronze…",a renchérit Benoît Hamon, fondateur du mouvement Génération.s, avant d’ajouter : "trois jours d’exercice et déjà porte-parole des lobbies : chapeau bas." 

6 résidus de pesticides sur 10 retrouvés dans l’alimentation

Dans un rapport inquiétant publié mardi 4 septembre, l’ONG Générations Futures affirme que plus de 6 résidus de pesticides sur 10 retrouvés dans l’alimentation européenne sont potentiellement des perturbateurs endocriniens.

Ces substances chimiques étrangères à l’organisme et qui agissent sur notre système hormonal sont susceptibles d’avoir des effets indésirables sur notre santé. Ils sont entre autres suspectés d’affecter la croissance et le développement du fœtus, mais aussi le comportement, le sommeil, la circulation sanguine ou encore la fonction sexuelle et reproductive. Selon l’OMS, ils favorisent également les pubertés précoces, les cancers, les diabètes, l’obésité et les problèmes cardiovasculaires.

Maladie de Parkinson

Le contact avec les pesticides augmente aussi considérablement le risque de développer la maladie de Parkinson, selon Santé Publique France. Les agriculteurs ont ainsi 10% plus de chances de contracter la maladie que la population générale. Les riverains des zones agricoles françaises pourraient eux aussi avoir plus de chances d’être atteints de la maladie de Parkinson.

Pourtant, le nouveau ministre de l’agriculture connaît bien ces dossiers. Né en 1959, Didier Guillaume a commencé sa carrière au sein du parti socialiste. Premier secrétaire fédéral de la Drôme du Parti socialiste de 1986 à 1997, il a gravi un à un les échelons : conseiller régional, maire de Bourg-de-Péage, conseiller général, et conseiller politique de Jean Glavany au ministère de l'Agriculture et de la Pêche (1998-2002), sous Lionel Jospin.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité