Publicité

QUESTION D'ACTU

Procréation assistée

Première naissance d’une souris avec seulement deux mères, les hommes ont du soucis à se faire

Des souriceaux sont nés sans avoir eu besoin de père biologique. De quoi révolutionner la procréation médicalement assistée. 

Première naissance d’une souris avec seulement deux mères, les hommes ont du soucis à se faire CreativeNature_nl / istock

  • Publié 12.10.2018 à 17h11
  • |
  • |
  • |
  • |


En supprimant des séquences clés d'ADN dans des cellules souches embryonnaires prélevées sur des souris femelles, des chercheurs chinois ont réussi à lancer une nouvelle génération de petits mammifères sans que les mâles aient besoin de féconder des œufs.

Ces souris sans père ont non seulement atteint l'âge adulte, mais elles ont aussi eu leurs propres bébés, ce qui démontre que la méthode constitue une amélioration considérable par rapport aux tentatives antérieures d'aider à la reproduction sans avoir besoin d'un parent mâle et femelle.

Reproduction sans spermatozoïdes

Les biologistes de l'Académie chinoise des sciences ont utilisé une technique de sélection spéciale sur les cellules souches embryonnaires haploïdes (CSE) d'origine masculine et féminine. Il s'agit en fait de cellules qui ne contiennent que la moitié des chromosomes d'une espèce.

La reproduction sans spermatozoïdes - un processus appelé parthénogenèse - n'a rien de nouveau dans le règne animal. Beaucoup d'insectes peuvent sortir des clones de leur mère. Il en va de même pour un certain nombre de poissons. Il y a même des lézards et des amphibiens sans papa.

"Pourquoi les mammifères ne peuvent subir qu'une reproduction sexuée ? Nous nous sommes posés la question", explique Qi Zhou, co-directeur de l'étude. "Chez les mammifères, les gènes varient selon que les cellules proviennent de la mère ou du père. Ce processus d'empreinte génomique signifie que la combinaison d'une demi-dose de matériel génétique provenant de seulement deux ovules ou deux spermatozoïdes risque de faire taire les deux copies d'un gène essentiel, ce que nous ne voulions absolument pas dans le cas de parents non mixtes", raconte-t-elle.

Empreintes génétiques

En 2004, des chercheurs japonais ont réussi à contourner cet obstacle en sélectionnant un ensemble de chromosomes maternels qui contenaient le moins d'empreintes génétiques. Cet analogue de sperme a ensuite été utilisé pour féconder un ovocyte typique, en fabriquant une souris avec deux mères.

Le processus est encore loin d'être parfait. Sur les 210 embryons ainsi produits, seulement 29 souris vivantes sont nées. "Si la recherche est reproductible et qu'elle fonctionne également chez l'homme, il faut quand même démontrer son innocuité ", a déclaré Bob Williamson, président du conseil de Stem Cells Australia. Elle ouvre en tout cas des voies intéressantes pour la procréation médicalement assistée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité