Publicité

QUESTION D'ACTU

prévention

Grippe, rhume, choléra : comment se protéger à l'aéroport où se transmettent les virus ?

La fin de l’été ouvre la période des rhumes et épidémies de grippe. Lieux de passage ultra fréquentés, les aéroports présentent un risque élevé de transmission de ces virus. Une étude anglo-finlandaise s’y est intéressée afin d’alerter le public.

Grippe, rhume, choléra : comment se protéger à l'aéroport où se transmettent les virus ? estherpoon/iStock

  • Publié 07.09.2018 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Mercredi 5 septembre, à Perpignan et à New-York, deux avions sont restés bloqués au sol, résultat d’une forte suspicion de grippe et de choléra. S'il s'agissait d'une fausse alerte pour le premier en provenance de l’Algérie où sévit une épidémie de choléra depuis août, aux Etats-Unis, une centaine de passagers étaient bien contaminés par la grippe.

Pour éviter ce genre de situations, une étude menée conjointement par l’Université de Nottingham au Royaume-Uni et l'Institut national finlandais pour la santé et le bien-être s’est intéressée aux zones les plus potentiellement transmissibles à l’aéroport ainsi qu’aux gestes à adopter pour éviter la contamination. Ses résultats ont été publiés dans le journal américain BMC Infectious Diseases.

Le plateau en plastique, zone la plus contagieuse

L’équipe de chercheurs a réalisé son étude à l’aéroport Helsinki-Vantaa, où ont transité près de 20 millions de personnes en 2017, durant la saison la plus propice aux grippes en Finlande. Pour mener cette étude, les chercheurs se sont intéressés à divers endroits : les accoudoirs, les escaliers, les jouets dans l'aire de jeux pour enfants, les poignées de trolley, les porte-bagages au point de contrôle de sécurité, les couvercles de toilettes, les serrures et les toilettes.

Résultat : ce sont les plateaux en plastique utilisés au niveau des portiques de sécurité qui ont la plus grande concentration de virus transmissible. En moyenne, le virus est présent sur 10% des surfaces examinées. Le virus le plus trouvé est le rhinovirus, principale cause d’apparition du rhume. Les chercheurs ont également trouvé le virus de la grippe A. Cependant, on peut noter qu’aucun virus respiratoire n'a été trouvé sur les surfaces de toilettes testées.

Les gestes simples à adopter pour éviter la contamination

Cette étude s’inscrit dans une volonté européenne de s’intéresser aux lieux publics les plus fréquentés afin d’alerter les populations sur les risques de transmission d’infections. Le co-auteur britannique de l’étude, Jonathan Van Tam, note les précautions à adopter pour éviter la contamination : "se laver régulièrement les mains et tousser dans un mouchoir dans les lieux publics" afin d’éviter la transmission des microbes.

Le rhume est une inflammation du nez et de la gorge qui résulte d'un virus. Celui-ci s'attrape généralement dans les lieux où la fréquentation est importante, comme les aéroports. Il se manifeste par une fièvre, un écoulement nasal ainsi qu'un mal de gorge. Pour prévenir d'un rhume, il faut régulièrement se moucher dans un mouchoir en papier jetable, et se laver régulièrement les mains.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité