Publicité

QUESTION D'ACTU

-18% des chances

Rhume et grippe : les infections sévères réduisent les performances cognitives des adolescents

Les infections sévères nécessitant une hospitalisation ont été associées par des chercheurs à une baisse des performances cognitives des adolescents. 

Rhume et grippe : les infections sévères réduisent les performances cognitives des adolescents Tommaso79 /istock

  • Publié 18.07.2018 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les infections sévères menant à des hospitalisations pendant l'enfance sont associées à une baisse des résultats scolaires à l'adolescence, rapporte une étude danoise parue dans Pediatric Infectious Disease Journal (PIDJ). Sur près de 600 000 enfants danois étudiés, ceux qui ont été hospitalisés ont été associés à une probabilité réduite de terminer leur neuvième année (qui correspond en France à la fin de la troisième, NDLR).

Réduction de 18% des chances

Les parcours scolaires et de santé de 598 553 enfants nés au Danemark entre 1987 et 1997 ont été analysés. Les scientifiques ont pris en compte les hospitalisations pour infection et les prescriptions de médicaments anti-infectieux. Résultat : tout contact hospitalier pour des infections est associé à une réduction de 18% des chances de terminer la neuvième année. Plus le nombre d'hospitalisations pour des infections est grand, moins les chances de réussir son parcours scolaire sont importantes : les enfants ayant eu cinq infections ou plus nécessitant une hospitalisation ont vu leur probabilité de terminer la neuvième année diminuer de 38%.

Par ailleurs, parmi les enfants qui ont terminé la neuvième année, l'hospitalisation pour des infections a été associée à une réduction faible mais significative des résultats aux examens finaux (le brevet des collèges en France, NDLR). L’impact des infections était plus important si les enfants avaient été hospitalisés au cours de l'année tout juste écoulée. Mis à part les dommages cérébraux causés par des infections graves comme la rubéole ou l'encéphalite, "on s’aperçoit qu’un éventail de plus en plus large d'infections peut avoir un impact plus subtil et / ou différé sur la fonction cérébrale", notent les chercheurs.

Prise de médicaments anti-infectieux

Pour eux, le manque de réussite scolaire des enfants ayant souffert d’infections s’explique par le fait d’avoir manqué des jours d’école, et d’être plus issus de milieux sociaux défavorisés (manque de soins, logement insalubres…). L'étude a aussi révélé, grâce à l’examen de la prise de médicaments anti-infectieux, que les infections moins graves n'affectaient pas les capacités cognitives des enfants.

Les maladies infectieuses sont causées par la transmission d’une bactérie, d’un virus, d’un champignon ou d’un parasite. Une maladie infectieuse peut être bénigne : rhume, infection urinaire, herpès, grippe, etc... ou beaucoup plus graves. C’est le cas du VIH ou d’une pneumonie, par exemple.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité