Publicité

QUESTION D'ACTU

Antivirus

Epidémie de grippe : un nouveau médicament antiviral fait ses preuves

Le Baloxavir a été associé par des chercheurs à des réductions plus importantes de la charge virale un jour après le début du traitement que le placebo ou l'oseltamivir, un autre médicament antiviral utilisé couramment contre la grippe. 

Epidémie de grippe : un nouveau médicament antiviral fait ses preuves istock/ nixki

  • Publié 10.09.2018 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Un nouvel antivirus, appelé baloxavir, serait efficace contre de la grippe, selon une nouvelle étude publiée dans The New England Journal of Medecine. En prise unique, il provoque néanmoins la formation de souches de virus spécifiques et ne remplace pas la vaccination.  

On parle ici des grippes A et B. Ce sont les principaux types qui se propagent régulièrement chez les humains et qui causent des épidémies de grippe saisonnière. Les virus de type C causent uniquement de légères infections respiratoires et ne sont pas responsables d’épidémies.

Délai d'atténuation des symptômes

Les chercheurs ont mené deux essais randomisés, à double insu et contrôlés, portant sur des patients globalement en bonne santé, mais atteints "d'une grippe aiguë non compliquée". Dans le deuxième, ils ont entrepris un essai contrôlé par placebo et par oseltamivir* de doses uniques de baloxavir (40 ou 80 mg en fonction du poids), chez des patients âgés de 12 à 64 ans. La dose d'oseltamivir était de 75 mg deux fois par jour pendant 5 jours. Le principal paramètre d'évaluation était le délai d'atténuation des symptômes de la grippe. Les réactions de 1 064 patients ont été analysées.

Résultat : le délai médian d'atténuation des symptômes était de 53,7 heures avec le baloxavir, comparativement à 80,2 heures  avec placebo. Le temps d’action était en revanche semblable pour le baloxavir et l'oseltamivir. Néanmoins, le Baloxavir a été associé à des réductions plus importantes de la charge virale un jour après le début du traitement que le placebo ou l'oseltamivir.

L'épidémie saisonnière touche 2 à 8 millions de personnes chaque hiver

Par ailleurs, des effets indésirables ont été signalés chez 20,7% des receveurs de baloxavir, 24,6% des receveurs de placebo et 24,8% des receveurs d'oseltamivir. Une sensibilité réduite au baloxavir s'est produite chez 2,2% et 9,7% des receveurs de baloxavir.

"Le baloxavir à dose unique n'a posé aucun problème d'innocuité évident, s'est révélé supérieur au placebo pour soulager les symptômes de la grippe et s'est révélé supérieur à l'oseltamivir et au placebo pour réduire la charge virale un jour après le début de l'essai chez des patients atteints de grippe non compliquée", concluent donc les chercheurs. "On a également observé des preuves d'une diminution de la sensibilité au baloxavir après le traitement", mettent-ils toutefois en garde.

La grippe est une maladie virale très courante. Souvent bénigne, elle peut cependant entraîner des complications graves, voire un décès, chez les personnes âgées ou fragiles. L'épidémie saisonnière touche 2 à 8 millions de personnes chaque hiver.

*L'oseltamivir (Belgique et Suisse) ou oséltamivir (France) est un médicament antiviral, délivré oralement, utilisé pour le traitement, la prévention des grippes A et B. Il est distribué sous la marque Tamiflu.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité