Publicité

QUESTION D'ACTU

Sport et santé

Football: les buts de la tête peuvent provoquer des lésions du cerveau

Marquer de la "tête" au football ne serait pas sans conséquences sur la santé. A court-terme, les joueurs de football qui en font beaucoup ont plus de risque d’avoir des troubles de l’équilibre. A long-terme, cela peut se transformer en problèmes neurologiques.  

Football: les buts de la tête peuvent provoquer des lésions du cerveau XiXinXing/iStock

  • Publié 15.07.2018 à 19h08
  • |
  • |
  • |
  • |


La Coupe du monde 2018 se termine dimanche 15 juillet par un match entre la France et la Croatie au stade Loujniki de Moscou en Russie. Pour marquer un but, toutes les techniques seront bonnes, à l’image du tir de la tête. Ce dernier n’est pourtant pas anodin pour la santé des joueurs.

Des chercheurs de l’université du Delaware ont constaté qu’à court-terme, faire des têtes de manière répétée augmente le risque d’être touché par des troubles de l’équilibre.

Plus de 500 têtes par an 

Pour mener ces recherches, les scientifiques ont réalisé des essais sur 20 joueurs âgés de 22 ans en moyenne. Ils avaient chacun fait environ 451 têtes dans l’année. Les chercheurs ont voulu mesurer l’impact de chocs répétés sur leurs capacités cérébrales.

Pour ce faire, ils ont demandé aux joueurs de marcher, les yeux fermés, sur un tapis en mousse. Certains d’entre eux avaient des électrodes derrière les oreilles qui leur donnaient la sensation qu’ils tombaient sur les côtés. Ce dispositif permettait de mesurer la stimulation vestibulaire, elle agit sur l’oreille interne et sur la partie du cerveau responsable de l’équilibre. Cette fonction était plus perturbée chez les joueurs qui frappaient beaucoup de tête.

"Les tirs récurrents de la tête pourraient provoquer des légers troubles de l’équilibre", décrypte Jaclyn B. Caccese, l’une des auteurs de cette recherche. Pour les chercheurs, cela pourrait potentiellement causer des déficits neurologiques. "Les têtes sont des impacts sur le crâne qui peuvent être associés à des problèmes liés à la réflexion, à la mémoire et qui peuvent provoquer des changements structurels dans la matière blanche du cerveau", souligne un autre auteur de l’étude, John Jeka.

Quand le sport devient dangereux 

Les recherches devront être poursuivies pour mieux comprendre comment identifier les personnes concernées par les troubles de l’équilibre liés à des têtes répétées, afin de mieux les soigner. 

Le sujet des troubles cérébraux revient aussi fréquemment dans le domaine du rugby. En 2017, 102 cas ont été recensés parmi les joueurs du Top 14. En boxe, le KO a aussi des conséquences sur le cerveau. Si les hémorragies cérébrales sont rares, cela peut provoquer des troubles de la mémoire, de la concentration ou des migraines.

En cas de perte de connaissance, même brève, après un choc, il faut immédiatement cesser l’activité sportive, se reposer et consulter si les symptômes persistent. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité