Publicité

QUESTION D'ACTU

Diversification alimentaire

La nourriture solide avant 6 mois a un effet positif sur le sommeil des nourrissons

Donner à manger des aliments solides avant l’âge de 6 mois aiderait les bébés à dormir mieux, et plus longtemps la nuit, révèle une nouvelle étude britannique.

La nourriture solide avant 6 mois a un effet positif sur le sommeil des nourrissons AGrigorjeva/iStock

  • Publié 10.07.2018 à 14h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que les médecins recommandent généralement d’attendre l’âge de 6 mois d’un nourrisson pour débuter la diversification alimentaire, une nouvelle étude britannique prend le contre-pied de cette préconisation en mettant en lumière les liens entre le bon sommeil des bébés et la nourriture solide.

Publiée ce lundi 9 juillet dans la revue américaine JAMA Pediatrics, l’étude de chercheurs de King’s College de Londres montre en effet que les enfants recevant de la nourriture solide comme du blé ou du poisson avant leurs 6 mois dorment plus longtemps et se réveillent moins souvent la nuit que ceux étant exclusivement allaités.

Moins de réveils nocturnes

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont choisi de suivre, de 2009 à 2012, 1 303 enfants âgés de moins de 3 mois en Angleterre et au Pays de Galles, et ce jusqu’à leur troisième anniversaire. La moitié des parents a donné à leur progéniture de la nourriture solide avant 6 mois, tandis que l’autre moitié a suivi la recommandation d’allaitement exclusif jusqu’à cet âge.

Si les enfants ayant commencé à déguster des purées de carotte et du poisson avant 6 mois ne font pas des nuits totalement complètes, le résultat mis en lumière par l’expérience est jugé significatif : ils ne se réveillent plus qu’en moyenne 1,74 fois la nuit, contre 2,01 fois pour les buveurs de lait. Ils dorment aussi plus longtemps : en moyenne 16 minutes de plus par nuit par rapport aux bébés allaités.

Les chercheurs conviennent toutefois que ces résultats sont à relativiser : en effet, il est possible que les mères donnant des aliments solides aient anticipé un effet positif sur le sommeil de leur bébé. Mais selon eux, il est improbable que ce biais se soit prolongé au-delà de six mois.

La diversification alimentaire, mode d’emploi

La diversification alimentaire consiste à introduire des aliments solides dans l'alimentation du nourrisson allaité ou recevant du lait pour nourrisson. Il est généralement conseillé aux parents de ne pas la commencer avant l’âge de 4 mois en raison du risque d’allergie alimentaire. L’introduction d’aliments solides, comme les purées de légumes et les compotes de fruits débute souvent autour de l’âge de 6 mois.

En revanche, est également déconseillé de retarder l’introduction d’aliments solides au-delà de 6 mois, même chez les enfants à risque d'allergie (père, mère, frère ou sœur allergique), car le lait maternel et le lait pour nourrisson ne couvrent pas suffisamment les besoins nutritionnels nécessaires au bon développement de l'enfant à partir de cet âge.

Il faut choisir en priorité des légumes doux, bien tolérés par l’estomac fragile des bébés : les haricots verts, les épinards, les courgettes sans pépins et sans peau, les blancs de poireaux ou encore les carottes. Côté préparation, les légumes doivent être mixés finement, cuits à l'eau ou à la vapeur, sans ajout de sel.

Même lorsque la diversification alimentaire a commencé, le lait doit rester la base de l'alimentation de l’enfant jusqu’à au moins 8 mois. Les légumes sont donc introduits au repas de midi, en complément d’un biberon de lait.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité