Publicité

QUESTION D'ACTU

Pour ou contre ?

Paludisme : Bill Gates investit 4 millions de dollars pour éradiquer les moustiques

Bill Gates aurait pour projet d'investir dans la lutte contre le paludisme en créant une armée de moustiques génétiquement modifiés pour s'accoupler avec les femelles et transmettre un gène mortel aux futures progénitures. 

Paludisme : Bill Gates investit 4 millions de dollars pour éradiquer les moustiques fermate /iStock

  • Publié 30.06.2018 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Très investi dans la recherche scientifique depuis des années, Bill Gates s'est engagé dans la lutte contre le paludisme. Comme le rapporte The New York Post, Microsoft envisage de créer des moustiques génétiquement modifiés pour tuer d'autres moustiques et ainsi réduire la propagation de cette maladie qui tue environ 500 000 personnes par an. L’Afrique subsaharienne représente toujours une part disproportionnée de la charge mondiale du paludisme. En 2015, cette région enregistrait 90% des cas et 92% des décès dus à cette maladie, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

303 000 enfants meurent du palu chaque année

Le paludisme est causé par des bactéries du genre Plasmodium, transmises aux humains par la piqûre d'un moustique infecté appartenant à l'espèce Anopholes. Les jeunes enfants, les femmes enceintes et les voyageurs non-immunisés sont particulièrement vulnérables, mais les enfants de moins de 5 ans sont les plus sensibles à l'infection : plus des deux tiers (70%) des décès surviennent à cet âge.

En 2015, 303 000 enfants africains de cette tranche d'âge sont décédés du paludisme. Selon l'OMS, "une meilleure prévention et un renforcement des mesures de lutte ont permis de faire baisser les taux de mortalité par paludisme de plus de 29% à l’échelle mondiale depuis 2010", mais la lutte n'est pas terminée.

Bill Gates veut éradiquer les femelles moustiques

Bill Gates aurait pour projet d'utiliser les fonds de la Fondation Bill et Melinda Gates pour éradiquer le paludisme "en une génération". L'idée ? Créer une armée de moustiques mâles génétiquement modifiés - sans danger pour les êtres humains -pour s'accoupler avec les moustiques femelles qui sont les seules à piquer. Une fois nées, leurs progénitures mourraient avant l'âge adulte grâce au gène modifié transmis par le moustique mâle.

Il n'y aurait donc plus de femelles suceuses de sang et la recrudescence de la maladie diminuerait. Une expérience qui pose tout de même un problème d'éthique, notamment pour la protection de l'environnement et des espèces. Car si ce genre de moustiques a déjà été créé par la société britannique Oxitec pour vaincre le virus Zika, il s'agit tout de même d'éradiquer les femelles d'une espèce d'insectes. Or les moustiques jouent un (petit) rôle dans l'écosystème.

Le rôle des moustiques dans l'écosystème

Comme l'expliquait à France Info Mathieu de Flores, entomologiste à l'Office pour les insectes et leur environnement (Opie), "les larves servent de nourriture à de nombreux insectes, tandis que des espèces, comme les oiseaux par exemple, se nourrissent à leur tour des moustiques". En effet, les larves se nourrissent de microscopiques organismes sous l'eau, avant d'être à leur tour mangés par des poissons et des libellules. A l’état adulte, le moustique nourrit les araignées et les chauves-souris. S'il transmet la dengue, le zika, le palu ou encore le chikungunya aux humains, son extermination "pose question, ne serait-ce que d'un point de vue philosophique et intellectuel." 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité