Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque de cancer

Une forte teneur en vitamine D dans le sang réduit le risque de cancer du sein

Des chercheurs américains ont analysé le lien entre teneur en vitamine D dans le sang et risque de cancer du sein chez des femmes de plus de 55 ans. Celles qui ont une forte concentration en vitamine D ont 5 fois moins de risque de cancer du sein en comparaison aux autres. 

Une forte teneur en vitamine D dans le sang réduit le risque de cancer du sein ossHelen/iStock

  • Publié 17.06.2018 à 17h56
  • |
  • |
  • |
  • |


Le soleil, le saumon, l’huile de foie de morue, le thon : ce sont des sources non négligeables de vitamine D. Depuis de nombreuses années, les études scientifiques sur les bienfaits de cette vitamine sont nombreuses.

Des chercheurs de l’université de San Diego aux Etats-Unis apportent de nouveaux éléments sur le sujet dans une étude parue dans la revue PLOS ONE. Les femmes qui ont un taux de vitamine D dans le sang élevé auraient un risque réduit de cancer du sein. 

Un risque cinq fois inférieur

Pour obtenir ces résultats, les scientifiques ont analysé la concentration en 25-dihydroxyvitamine D, appelé aussi 25(OH)D, des participantes de 2 grandes études. C’est sous cette forme principalement que l’on trouve la vitamine D dans le sang. Les 1 713 participantes étaient âgées de 55 ans au minimum. Elles ont été suivies en moyenne sur une période de quatre ans. 

Les femmes qui avaient un niveau de 25(OH)D supérieur à 60 ng/ml avaient un risque cinq fois moins élevé de cancer du sein en comparaison à celles dont le taux s’élevait à 20 ng/ml. Ce dernier est pourtant celui recommandé par les institutions de santé américaines pour une bonne santé osseuse. Ces taux sont observés dans des pays très ensoleillés comme en Afrique.

Des taux élevés

Ces taux sont cependant supérieurs aux taux considérés jusqu'ici comme "physiologiques" et il n'est pas question de les atteindre tant que l'on aura pas mieux compris les lien entre taux élevé de vitamine D et cancer. Pour atteindre le seuil de 60 ng/ml de 25(OH)D, les scientifiques américains estiment qu’il sera nécessaire de fournir des supplémentations en vitamine D.

En attendant, il est plutôt conseillé d'avoir des taux de vitamine D dans la partie haute de la normale et donc de manger des aliments riches en vitamine D et de s'exposer au soleil une dizaine de minutes chaque jour.

Les nombreux bénéfices de la vitamine D 

La vitamine D réduirait le risque de développer plusieurs cancers. Les personnes qui en ont un taux élevé dans le sang ont un risque réduit pour la plupart des cancers sauf pour le poumon et de la prostate. C’est ce que suggérait une vaste étude réalisée en mars dernier.

Mais ce ne sont pas les seuls effets positifs de cette vitamine sur la santé. La vitamine D a aussi un intérêt pour les femmes enceintes. Le risque de surpoids chez l’enfant est plus élevée chez ceux dont la mère était carencée pendant la grossesse. Une carence en vitamine D augmenterait le risque de diabète, mais aussi de maladie auto-immune comme la maladie de Crohn, la sclérose en plaques, l’eczéma atopique ou encore la polyarthrite rhumatoïde. 

Profiter du soleil, c’est donc bon pour la santé, si l’on n’oublie pas de se protéger avec de la crème solaire et une tenue adaptée. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité