Publicité

QUESTION D'ACTU

Energies renouvelables

Le stress lié au bruit des éoliennes peut être mieux géré

Des chercheurs allemands ont étudié les effets du bruit et de la vue des éoliennes sur les riverains. Ils se sont rendus compte que les personnes les plus incommodées étaient celles qui étaient, au départ, les plus opposées au projet.

Le stress lié au bruit des éoliennes peut être mieux géré JohanSwanepoel/epictura

  • Publié 26.01.2018 à 08h05
  • |
  • Mise à jour le 26.01.2018 à 17h52
  • |
  • |
  • |


Le gouvernement français a annoncé la semaine dernière la mise en place de nouvelles mesures pour développer l’éolien sur le territoire. Le pays est en retard en comparaison à ses voisins européens. En France, il faut en moyenne de 7 à 9 ans pour qu’un projet se concrétise, contre 3 à 4 ans en Allemagne. L’une des raisons évoquées est la résistance des associations et groupements de riverains face à l’installation d’éoliennes.
Nuisance sonore, pollution visuelle, énergie propre qui ne bénéficie pas à ceux qui vivent près des éoliennes, les arguments pour empêcher ce genre de projets sont nombreux.
Des chercheurs allemands se sont intéressés aux dommages provoqués par les éoliennes. Ils se sont rendus compte que les personnes les plus touchées étaient celles qui étaient initialement les plus opposées au projet.

Une accoutumance aux nuisances

L’étude a été réalisée à l’université Martin Luther d’Halle. Des psychologues environnementaux ont étudié une ferme éolienne de 2012 à 2014. Ils ont interrogés les habitants des alentours : 10% d’être eux ont déclaré être gêné par les éoliennes.
Tous se sont sentis anxieux à cause d’elles au moins une fois par mois. Mais ils avaient aussi des difficultés à s’endormir, un sommeil perturbé, de l’irritabilité ou des troubles de l’humeur.Deux ans plus tard, la proportion de personnes gênées par les éoliennes est descendue à 6,8%.
Le docteur Johannes Pol, un des principaux auteurs de l’étude, explique : « beaucoup de résidents se sont habitués au bruit de la ferme éolienne ou ils se sont résignés à l’accepter. Un bon quart de ceux qui se disaient dérangés ferme les fenêtres la nuit pour ne plus être dérangé par le bruit. »

Plus on est contre, plus on sera dérangé

En menant leur enquête, les chercheurs se sont rendus compte que les personnes les plus gênées étaient celles qui étaient initialement les plus opposées au projet. Elles étaient moins intéressées par les conseils donnés pour mieux supporter les éoliennes. Les variations de bruit des éoliennes seraient les principales raisons qui conduisent à la gêne liée au bruit.
Pour les chercheurs, il est important de mieux organiser la communication autour des projets avant leur construction. Il faudrait mieux informer les résidents, organiser plus de réunions, en somme créer plus de dialogue pour que la situation soit plus apaisée.

En France, il y a aujourd’hui environ 7000 éoliennes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité