Publicité

QUESTION D'ACTU

Assurance maladie

Les 10 médicaments les plus chers. Pour qui ? Pourquoi ? Justifiés ? Injustifiés ?

Consulter le classement des 10 médicaments qui coûtent le plus cher en remboursement c’est comme feuilleter l’histoire de la recherche de ces trente dernières années. Les chiffres n’ont pas toujours de sens parce qu’il s’agit souvent du prix d’une vie ou de souffrances majeures.

 Les 10 médicaments les plus chers. Pour qui ? Pourquoi ? Justifiés ? Injustifiés ? phodopus/epictura

  • Publié 28.11.2017 à 18h05
  • |
  • |
  • |
  • |


A part le Doliprane® dont on se demande bien ce qu’il vient faire dans ce classement, et peut-être le Crestor® qui a de nombreux concurrents moins chers et dont les résultats ne justifient peut-être pas la différence de prix, tous les médicaments cités sont des avancées majeures pour des maladies mortelles ou très invalidantes. La plupart sont, soit déjà génériqués, soit sous la concurrence d’un concurrent moins cher.
Alors les médecins vont plutôt méditer un autre chiffre : les 18,5 milliards que coûte chaque année le remboursement des médicaments. Ce n’est pas sur l’innovation que l’on fera des économies mais sur certaines prescriptions inutiles… Elles  trop longues à chiffrer…

Analyse effectuée par Le Monde sur la base de données Open Medic de l'Assurance maladie, accessible sur son site internet

1. Humira 460 millions

Il s’agit d’une classe qui a révolutionné  le traitement des rhumatismes inflammatoires, comme la polyarthrite rhumatoïde, qui touche 300.000 personnes en France et frappe à tous les âges de la vie, entraînant de lourdes répercussions au quotidien. C'est le rhumatisme inflammatoire le plus fréquent à l'évolution progressive, insidieuse et chronique et destructrice pour les articulations. 
Le traitement est depuis une dizaine d’année une telle révolution (réduction des douleurs, du handicap et des mises en place de prothèses articulaires) que les médecins ont beaucoup prescrit malgré le prix très élevé dans les premiers temps, puis qui avait baissé avec la concurrence. Bonne nouvelle, avec l’arrivée d’un générique, cela va alléger fortement la facture

2. Lucentis 322 millions et 3. Eylea 259 millions

On a là deux médicaments pour traiter la DMLA. Plus d’un million de Français vivaient en silence dans un monde trouble. Magie de la publicité (de nombreuses campagnes de dépistage de l’Assurance Maladie), leur maladie a trouvé un nom, la DMLA, mais aussi une écoute et un début de  traitement efficace. Ces deux médicaments avait livré bagarre avec un médicament plus ancien et très bon marché mais qui n’a pas eu l’autorisation finale. Les médecins ont tranché en faveur des 2 nouveaux mais apparemment pas entre eux. Ces traitements sont tous deux très efficaces : ils permettent de diminuer la cécité de moitié chez les patients traités pour une des forme de DMLA (exsudative). C’est donc une dépense qui ne risque pas de baisser tout de suite

4. Crestor 240 millions

La place de 4ème est un peu surprenante compte tenu du nombre de concurrents. Nous sommes là devant une de ces fameuses statines, certes la plus puissante mais bon… Les médecins ont sans doute la main un peu lourde, la moins cher des statines étant presque 4 fois moins cher.

5. Enbrel : 235 millions

C’est le même type de médicament qu’Humira et la même analyse.

6. Lantus : 225 millions

C’est un des fleurons de la recherche Française et un médicament qui fait pour Sanofi de gros bénéfices dans le monde. C’est une insuline, donc un médicament vital. Les économies sont faites par l’arrivée de ce que l’on appelle un biosimilaire, un terme qu’il va falloir apprendre parce que c’est ainsi que l’on appelle les génériques des produits complexes. La réponse de Sanofi s’appelle Toujéo, une nouvelle insuline que le laboratoire espère voir intégrer ce classement dans les années qui viennent.

7. Xarelto : 216 millions

On est là dans la nouvelle classe des nouveaux anticoagulants qui ont quelque peu changé la vie de ceux qui doivent prendre un traitement qui empêche la formation de caillot dans leur corps et donc les AVC ou encore les conséquences d’un cœur qui bat mal. Ils avaient des concurrents mais qui nécessitait des prises de sang régulières. D’ailleurs les biologistes étaient partis en guerre contre eux… Perte de travail. Certainement.
A rentrer dans l’économie de ces traitements qui restent très onéreux mais avec une concurrence importante qui tire à la baisse

8. Doliprane : 202 millions

C’est sans doute l’information la plus surprenante. Certes le paracétamol est le médicament le plus prescrit dans le monde, à juste titre puisqu’on pourrait dire qu’il est LE médicament contre la douleur et la fièvre. Mais c’est aussi un médicament en vente libre. Que Sanofi ait gardé le privilège du remboursement est un fait étonnant. Privilège Franco Français ?

9. Glivec : 190 millions

C’est le médicament chouchou des médecins de plus de 40 ans qui ont tous le souvenirs des enfants qu’ils ont vu irrémédiablement mourir de leucémie alors qu’avec ce médicament c’est aujourd’hui près de 100% de guérison. Une de ces invention géniale que l’industrie pharmaceutique ne sait pas raconter lorsqu’elle est mise assez justement en cause  pour la dérive de certains laboratoires.

10. Aranesp : 175 millions

Pas grand-chose à dire sur ce médicament qui est prescrit dans l’insuffisance rénale qui touche près de 3 millions de français et dont la fin de l’histoire se termine en dialyse ou par une greffe.

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité